Après nous avoir plongés dans l’enfer gelé de l’apocalypse, Matagot nous emmène au cœur des très disputées terres d’Itharia. Là, une guerre des invocateurs fait rage et bien sûr, nous y avons pris part ! Découverte de cette nouvelle édition de Summoner Wars…

Quand Ret-Talus, le Seigneur du Royaume Déchu, découvrit une Pierre d’Invocation, il l’utilisa pour soumettre les terres d’Itharia à sa perfide volonté. Pendant plus de mille ans, profitant de son statut de seul invocateur, il mit le monde à feu et à sang. Mais sa triste hégémonie est sur le point de prendre fin. Une nouvelle Pierre d’Invocation a en effet été trouvée. Et puis une autre, et puis encore une autre… Désormais, chaque peuple d’Itharia dispose de sa propre pierre et le monde est sur le point de basculer dans ce que l’on appellera plus tard : La Guerre des Invocateurs.

Abracadabra de fer !

Summoner Wars est un jeu d’affrontement pour deux joueurs. Chaque belligérant y endosse le rôle d’un Invocateur et va se battre pour le peuple d’Itharia dont il est issu. Chacun disposera donc d’un deck particulier et propre à sa faction. Le but : réduire en poussière l’invocateur adverse ! Pour cela, sur le plateau constitué de différentes cases, les joueurs vont invoquer des combattants, construire des portails, provoquer des événements, déclencher des capacités magiques et, bien sûr, faire la bagarre !

En ce qui concerne les règles, ce n’est pas beaucoup plus compliqué que ça et le jeu se prend donc très facilement et très rapidement en main. Cela dit, cette apparente simplicité n’empêche pas Summoner Wars d’être un jeu délicieusement tactique et stratégique. En effet, un bon invocateur saura utiliser le terrain à son avantage et ne manquera pas de placer ses troupes de façon opportuniste, de créer des combos létaux et de prendre en compte les capacités spéciales des adversaires qui lui font face. En quelques sortes, on pourrait rapprocher Summoner Wars d’une partie d’échecs magique où les adversaires ne disposeraient pas des mêmes pièces et qui serait rythmée par toutes sortes d’événements soudains. Alléchant, non ?

Givrenains ? Elfes de la Savane ? Orcs de la Toundra ? Choose your fighters !

Au-delà de son aspect accessible mais joliment stratégique, une des grandes forces de Summoner Wars est évidemment son côté asymétrique. Chaque faction dispose de ses propres forces mais a aussi ses propres faiblesses et en plus d’ajouter une très belle rejouabilité au jeu, cela approfondit encore un peu plus son aspect tactique. On ne combat en effet pas de la même façon avec une armée composée de gobelins des sables qu’avec une horde de morts-vivants !

Pour l’instant, deux boîtes différentes sont disponibles et chacune d’elles comprend tout ce qui est nécessaire pour se lancer dans le jeu. D’un côté, il y a un starter set qui verra les Orcs de la Toundra affronter les Elfes du Phénix. De l’autre, il y a le Master Set qui comprend déjà six factions différentes et qui offrira donc des sessions de jeu plus variées.

En conclusion

Avec cette très belle réédition, Summoner Wars revient sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir des amateurs d’escarmouche et de jeux asymétriques. Une très belle découverte !

Summoner Wars, un jeu de Colby Dauch, illustré par Martin Abel & Madison Johnson, édité par Plaid Hat Games pour la version originale et par Matagot pour la version française.

Nombre de joueurs : 2

Âge : dès 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

Acheter Summoner Wars sur Philibert

Acheter Summoner Wars sur Mille et Un Jeux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.