May 25, 2018

TEST – Birthdays The Beginning

Yasuhiro Wada, le créateur de la série emblématique Harvest Moon, est de retour sur le devant de la scène avec Birthdays The Beginning, une exclusivité PlayStation 4 dont on n’a assez peu entendu parler mais qui s’annonce pourtant très intéressante. Test complet. 

Façonner un monde à votre image. Créer la vie en partant de rien, et remonter l’Histoire à votre manière. Voilà ce que propose, dans les grandes lignes, la nouvelle création de NIS America et Yasuhiro Wada, l’homme à l’origine de Harvest Moon.

Birthdays The Beginning est un jeu de gestion bac à sable comme on en voit beaucoup trop peu. Si on croule sous les simulations diverses et variées comme Sim City, Cities et autres Tycoon, on est ici sur un tout autre créneau. On délaisse totalement le côté réaliste pour s’orienter vers quelque chose de beaucoup plus mignon, rendant attrayant le titre même pour les plus jeunes.

« Ce monde, mon monde. » – Pr. Von Zimmel

Le jeu se présente sous la forme d’un cube, dont les dimensions augmenteront au fur et à mesure de la partie. L’avatar que vous contrôlez possède deux compétences de base : creuser ou élever le niveau du sol pour changer la topographie des lieux. Cela va avoir des dizaines et des dizaines de conséquences : création de la mer, variation de la température globale du monde, modification de l’humidité, etc. Puis, avec un petit coup de pouce, les premières formes de vie apparaissent. D’abord du plancton, puis les premiers végétaux, et ainsi de suite. Viennent ensuite les premiers poissons, les amphibiens, puis enfin les dinosaures !

Le sel du titre va être ainsi de réunir les conditions nécessaires à l’évolution des espèces, à l’apparition de nouvelles. Créer un climat chaud pour voir apparaître le fameux T-Rex, ou se diriger vers quelque chose de plus tempéré pour que d’autres races se développent en priorité. Avec Birthdays The Beginning, on joue à l’apprenti sorcier, on joue à Dieu, et on prend un plaisir indescriptible à créer un monde à notre image, des abysses sous-marines aux plus hautes montagnes. Malgré ses allures enfantines, le jeu de NIS America reste malgré tout très complexe, et n’est pas forcément à mettre entre des mains, sans qu’elles ne soient accompagnées.

Techniquement, le style adopté par les développeurs est absolument incroyable. Nous avons été totalement conquis par le look global du jeu, et par celui des différentes créatures. On est bien évidemment très loin de ce que la PlayStation 4 peut offrir au maximum de ses capacités, mais cela ne fait rien. Le résultat est admirable, on ne demandait pas mieux ! La bande sonore n’est malheureusement pas aussi efficace, avec des bruitages souvent énervants malheureusement. On ne va toutefois pas faire la fine bouche, le jeu est un vrai régal malgré tout !

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité