TEST – Hypnospace Outlaw

 À l’occasion de ses 30 ans, un petit retour dans l’Internet de l’année 1999 ; un jeu faisant saigner des yeux et pleurer son âme.

Dès son lancement, nous voilà dans un univers qui parle aux personnes ayant eu un ordinateur avec accès au web avant l’an 2000.

Sans les désagréments de la connexion en 56k et l’absence de mémoire vive, on peut profiter d’un jeu fluide et stable. En revanche, la souris… ! Cette souris avec la traînée…, qu’on a tous connu à l’époque. Ça avait son charme, ce qui n’est plus le cas à présent.

Passées les 10 premières minutes d’euphorie, le reste est un gros flop

J’ai essayé, vraiment, mais sans être totalement bilingue anglais, ce jeu n’a aucun intérêt.

Le but en lui-même est tellement flou et étrange qu’il m’a échappé dès le début de la partie.

Il faut ouvrir des courriers électroniques, visiter des pages web dans le style de l’époque (gros pixels, GIF animés de partout, musiques 8bits, etc.) et autres.

Français non disponible

En premier lieu, c’est un anglais technique et soutenu. Il faut donc avoir la patience, le temps et les connaissances pour faire la traduction complète de chaque page. Ce qui rend le jeu moins amusant.

On tombe, par exemple, sur une pub pour des hot-dogs avec une page complète de texte et des saucisses qui tournent. Trois boutons à disposition pour acheter 1, 2 ou 3 hot-dogs et pas de monnaie pour se faire.

Ce qu’on aurait pu attendre

Moins de textes à rallonge pour réussir les challenges.

De superbes fonds d’écran à l’ancienne sont disponibles. On rit 30 secondes avec le lecteur automatique français et la vidéo de présentation ; un point c’est tout.

Le reste n’a ni queue ni tête et le contenu est strictement réservé aux anglophones purs.

  • Genre : Simulation
  • Développeur : Tendershoot, Michael Lasch, ThatWhichIs Media
  • Éditeur : No More Robots.
  • Date de parution : 12 mars 2019
  • Télécharger sur Steam.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.