September 25, 2018

TEST – Killing Floor 2

Paru en novembre dernier sur PlayStation 4 et PC, Killing Floor 2 débarque désormais dans une nouvelle version Xbox One. Comme souvent dans ce genre de cas, les joueurs pourront bénéficier d’une mouture identique à la version originale, à laquelle s’ajoutent tous les DLC parus jusqu’à maintenant. On plonge ensemble dans l’horreur. 

La boucle est bouclée pour le titre de Tripwire Interactive, qui débarque désormais sur la console de Microsoft plusieurs mois après sa version de base. Pour 39,99 euros, les joueurs Xbox One peuvent découvrir non seulement le titre de base, mais également les packs de contenu additionnel « The Tropical Bash », « The Descent » et « The Summer Sideshow ». En plus de cela, quelques petits bonus exclusifs sont ajoutés au tout, côté armures et armes. Pour boucler sur les nouveautés, notons que cette version sera optimisée pour la sortie de la Xbox One X au moment de sa sortie, avec une résolution 4K qui devrait faire plaisir aux mirettes.

Zombies, zombies

Voilà pour les nouveautés. Du côté du jeu en lui-même, qu’est-ce que ça donne ? Killing Floor 2 fait admirablement bien le taff, et va pouvoir occuper les joueurs qui attendent impatiemment l’arrivée d’un nouvel épisode de Left 4 Dead. La recette est, dans les grandes lignes, similaire. L’idée va être de survivre à des hordes de zombies en s’alliant à d’autres joueurs. S’il est possible de jouer en solo, c’est absolument sans intérêt et on recommande chaudement de faire un tour sur le Xbox Live pour prendre réellement son pied.

La partie commence par le choix d’un personnage parmi plusieurs survivants. Si ce choix n’a pas une grande importance, ce n’est pas le cas du suivant : choisir sa classe. Dix différentes sont disponibles : fou furieux, commando, soutien, médecin, démolisseur, pyromane, flingueur, tireur d’élite, survivaliste ou SWAT. Comme on peut s’en douter, chacune d’entre elles correspond à un style de jeu particulier, du gros bourrin de service au perso plus furtif. Outre votre volonté propre, il va être important de se concerter avec les joueurs qui vous accompagnent afin de créer une équipe homogène et complémentaire. Très vite, on se rend bien vite compte qu’il est, par exemple, primordial d’avoir un médecin pour survivre dans ce monde de fous. Pas de grosse surprise à signaler en termes de gameplay pour chaque classe : on sait à quoi s’attendre dès le départ, et Killing Floor 2 fait dans le très classique.

Cette version Xbox One, comme la version PS4 à l’époque, est très bien optimisée d’un point de vue jouabilité. Si les puristes du combo clavier/souris auront toujours tendance à plaider pour leur cause, la manette fait très bien le boulot ici. On retrouve une vraie précision malgré la frénésie des affrontements, peu importe le style que l’on décide d’adopter. Graphiquement, la console s’en sort aussi bien que le PC, grâce à une qualité assez modeste. On est loin des standards des plus grosses références, mais le titre reste beau malgré tout.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité