TEST – Never Alone : vis ma vie d’inuit

Proposé gratuitement dans le cadre des Games with Gold de décembre 2018, l’intrigant Never Alone est passé entre nos mains. Test express.

Quatre ou cinq heures de jeu poétiques, dans un univers original. Voilà la promesse de Never Alone, un petit titre développé par Upper One Games, qui nous plonge dans un conte inuit attachant. Pour la petite anecdote, sachez qu’une partie de l’équipe de développement est d’origine inuit, d’où le choix du sujet.

Le joueur contrôle Nuna, une fillette inuit, ainsi qu’un petit renard qui communique avec les esprits. Il est possible de basculer de l’un à l’autre à tout moment, mais également de se partager les rôles en jouant à deux en coopération. Le gameplay de ce jeu de plate-forme en 2D est extrêmement basique, et est là uniquement pour servir l’onirisme du conte. On court, on saute, on grimpe. C’est à peu près tout pour la première partie de l’aventure, avant que le gameplay n’évolue dans un second temps… et pas pour le mieux. La seconde partie de l’aventure nous a en effet beaucoup moins plu, avec une jouabilité beaucoup plus lourde, assez frustrante.

Malgré cela, on ressort de Never Alone avec un beau souvenir et de jolies images en tête. Après tout, c’est le but d’un conte, non ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.