September 24, 2018

Test – Puyo Puyo Tetris sur Switch

Parce qu’il n’y a pas que Mario Kart et Zelda dans la vie, on vous propose aujourd’hui de découvrir le test de Puyo Puyo Tetris, qui vient de débarquer sur Nintendo Switch. Une alliance surprenante entre deux grandes licences du puzzle game qui, il faut bien le reconnaître, nous a emballé. Avis complet.

Fuuuu-siioooon

L’idée d’unir deux licences aussi connues que Tetris et Puyo Puyo nous a semblé assez dingue de prime abord. C’est vrai, comment mélanger deux jeux qui, s’ils sont tous deux issus d’un seul et même genre, restent malgré tout très différentes ? En effet, Tetris propose d’empiler les « Tetriminos » pour former des lignes qui disparaissent quand elles sont complètes, tandis que le principe de Puyo Puyo vise à rassembler quatre « Puyos » de la même couleur pour les faire disparaître.

Puyo Puyo Tetris est composé de différents modes. S’il ne doit pas être considéré comme le gros du paquet, on ne peut esquiver le mode Histoire du titre. Tout en anglais – ce qui est dommage – le scénario du jeu explique rapidement comment s’opère la fusion non voulue entre les deux mondes. Tout au long de la petite centaine de niveaux qui composent cette aventure, on va découvrir un ensemble de personnages colorés, issus des univers Puyo Puyo Fever, mais également de nouveaux rattachés à l’univers Tetris. Les développeurs ne se sont toutefois pas embêtés pour faire les présentation, et l’ensemble n’est vraiment qu’un prétexte à l’enchaînement des parties. On notera tout de même une difficulté vraiment importante, notamment en fin de partie, avec une IA qui est à deux doigts de nous faire craquer totalement, par moments.

Meilleur à plusieurs

Ce qui fait la véritable force de Puyo Puyo Tetris, c’est son habileté à mélanger deux types de gameplay à la perfection. Vous souhaitez faire une partie de Tetris, tout ce qu’il y a de plus classique ? Le jeu vous en offre la possibilité, tout comme il permet de jouer à Puyo Puyo de façon standard. Il est également possible de lancer une partie qui va switcher entre les deux jeux en cours de route, tandis qu’un autre mode permet de faire tomber simultanément « Tetriminos » et « Puyos » sur le même tableau. De quoi varier les plaisirs et, surtout, faire plaisir à tout le monde. Des variantes existent également permettant d’ajouter des bonus et malus à envoyer à ses adversaires, pour des parties toujours plus excitantes.

La force du jeu réside en effet dans ses parties multijoueurs, jusqu’à quatre simultanément sur la même console. La Switch prouve une fois de plus qu’elle est la meilleure console disponible actuellement pour cela, puisqu’une fois encore un seul Joy-Con suffit par joueur. De même, le côté nomade de la console est réellement optimal, le puzzle game étant un genre qui se prête très bien aux parties rapides dans les transports en communs, par exemple.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité