December 17, 2018

TEST – Raiders of the Broken Planet

Raiders of the Broken Planet est un jeu multijoueur développé par MercurySteam, basé sur la coopération online. Le jeu se déroule dans un univers futuriste, dans un monde où les Raiders et les humains s’arrachent l’Aleph, une source importante d’énergie. MercurySteam a mis sur Steam un prologue gratuit, si vous voulez le tester avant d’acheter les campagnes suivantes – 9,99€ chacune.

Un monde futuriste aux airs post-apocalyptique

L’univers fictif de Raiders of the Broken Planet tend vers un futur post apocalyptique, sur une planète dans laquelle les Raiders doivent résister à l’envahisseur humain. Harec, le héros du jeu, rassemble des combattants pour le rejoindre tout en se lançant à la recherche de l’Aleph. Cette ressource a le pouvoir d’améliorer l’organisme des êtres vivants, mais est aussi la principale source d’énergie. Le jeu s’inscrit ainsi parfaitement dans le genre de la science-fiction, porté par des décors graphiques soignés, et un design qui rend l’univers crédible. Raiders of the Broken Planet est beau à regarder, les animations sont fluides, les cinématiques sont plaisantes, 10/10 de ce côté-là.

Un gameplay intéressant

En tant que joueur, vous pouvez choisir parmi une galerie de personnages qui ont chacun leur set d’armes (à feu principalement), un pouvoir spécial (invisibilité, double-saut, bouclier, etc.), ainsi que des faiblesses (lenteur, vulnérabilité, barre de vie, etc.). Le but étant pour le joueur de se sentir le plus à l’aise possible avec son personnage, et avec la façon dont il aime le jouer.

Lorsque vous lancez une partie, 3 autres joueurs se joignent à vous, et la mission peut commencer. Vous serez amené à effectuer des missions diverses, comme protéger un PNJ, collecter l’Aleph, tout en résistant aux assauts des ennemis. Vous allez donc devoir maîtriser 2 types d’approches : le tir à distance, et le corps-à-corps pour les ennemis les plus gros. Cependant, le corps-à-corps se joue comme un pierre-feuille-ciseaux. Vous pouvez attaquer, saisir et esquiver, mais l’attaque l’emporte sur la saisie, la saisie l’emporte sur l’esquive et l’esquive l’emporte sur l’attaque. Ainsi, inutile de se contenter d’appuyer sur X pour attaquer, le jeu vous force à être un peu plus subtil que cela… même si souvent, vous vous en remettez surtout à la chance et au hasard.

Autre subtilité : vous disposez d’une barre de stress. Plus vous effectuez des actions (tirer, se déplacer, attaquer), plus la barre se remplit, et plus votre signature thermique augmente. Au-delà d’un certain point, les ennemis vous repèrent, même à travers les murs. Cette fonctionnalité permet de pimenter le jeu, mais accroît aussi la difficulté.

Les points qui fâchent

Certes, Raiders of the Broken Planet ne fait pas de concessions aux joueurs. Si un peu de challenge ne fait certainement pas de mal, le jeu est difficile aussi pour de mauvaises raisons, qui ternissent le plaisir de jouer. A commencer par l’Antagoniste.

Les parties s’effectuent à 4 joueurs, mais un 5e joueur peut rejoindre la partie dans le rôle de l’Antagoniste. Comme son nom l’indique, son but est de pourrir la partie des Raiders. Mais l’Antagoniste est tellement cheaté qu’il arrive souvent que les joueurs finissent par quitter la partie : même si vous arrivez à le tuer, malgré sa barre de PV absolument hallucinante et sa puissance de taré, il respawn juste après. Bon courage pour terminer l’objectif. C’est dommage, parce que c’est une idée audacieuse. Mais généralement, si vous voyez arriver l’Antagoniste, vous savez que vous allez perdre.

Autre point qui fâche : dans Raiders of the Broken Planet, si vous voulez progresser dans le jeu, vous devez obtenir de l’or afin de l’échanger contre de l’équipement. Simple en apparence… hyper galère en vérité. Pour forger une nouvelle arme, vous devez avoir son schéma, qui est disponible à la fin de la partie. Seulement vous devez choisir entre un schéma (aléatoire en plus), de l’or ou des points de personnages. Si plusieurs joueurs veulent la même chose que vous, le jeu tire au sort, et vous pouvez alors repartir sans rien. Il ne vous reste plus qu’à farmer.

Et si vous en avez marre de ce système, ainsi que de l’Antagoniste, vous vous dites que vous pouvez toujours jouer en solo. L’option existe, mais vous êtes tout seul. Et le jeu ne s’adapte pas, c’est à dire que vous vous retrouvez à 1 au lieu de 4, face à presque le même nombre d’ennemis. Un peu dommage.

En résumé, Raiders of the Broken Planet est un jeu qui a du gros potentiel. Mais le plaisir de jouer est un peu gâché par quelques difficultés, qui risqueront au final d’en rebuter plus d’un.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité