August 16, 2018

TEST – Sega Megadrive Classics

Avis aux amateurs de nostalgie, cet article est fait pour vous. Alors que le marché du jeu vidéo pullule désormais de consoles « mini », notamment du côté de chez Nintendo, c’est par un autre biais que Sega décide de jouer la carte de la nostalgie. L’ancien constructeur revient sur le devant de la scène avec Sega Megadrive Classics, disponible sur Xbox One, Playstation 4 et PC. Cette compilation d’une cinquantaine de titres maisons qui sent bon la madeleine est désormais disponible, et on vous en parle.

Segaaaaaaa

Qu’on se le dise : rien que pour le jingle de lancement de chacun des titres, l’achat de cette compilation peut valoir le détour pour qui ne gère que moyennement bien sa nostalgie. Avant toute chose, voici une liste complète des titres présents dans cette compilation :

  • Alex Kidd in the Enchanted Castle
  • Alien Soldier
  • Alien Storm
  • Altered Beast
  • Beyond Oasis
  • Bio-Hazard Battle
  • Bonanza Bros.
  • Columns
  • Columns III: Revenge of Columns
  • Comix Zone
  • Crack Down
  • Decap Attack
  • Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine
  • Dynamite Headdy
  • ESWAT: City Under Siege
  • Fatal Labyrinth
  • Flicky
  • Gain Ground
  • Galaxy Force II
  • Golden Axe
  • Golden Axe II
  • Golden Axe III
  • Gunstar Heroes
  • Kid Chameleon
  • Landstalker
  • Light Crusader
  • Phantasy Star II
  • Phantasy Star III: Generations of Doom
  • Phantasy Star IV: The End of the Millenium
  • Ristar
  • Shadow Dancer: The Secret of Shinobi
  • Shining Force
  • Shining Force II
  • Shining in the Darkness
  • Shinobi III: Return of the Ninja Master
  • Sonic 3D Blast
  • Sonic Spinball
  • Sonic the Hedgehog
  • Sonic the Hedgehog 2
  • Space Harrier II
  • Streets of Rage
  • Streets of Rage 2
  • Streets of Rage 3
  • Super Thunder Blade
  • Sword of Vermilion
  • The Revenge of Shinobi
  • ToeJam & Earl in Panic on Funkotron
  • ToeJam& Earl
  • Vectorman
  • VectorMan 2
  • Virtua Fighter 2
  • Wonder Boy III: Monster Lair
  • Wonder Boy in Monster World

Une liste intéressante, avec de très bonnes séries qui nous sont proposées. Sonic est bien évidemment de la partie, tout comme Alex Kidd, la saga Street of Rage, la trilogie Shining Force, les Golden Axe, et j’en passe. Les puristes noteront que, malgré les ajouts de qualité, certains titres ont disparu depuis les précédentes versions de cette compil’ Sega Megadrive Classics, parue initialement sur PSP en 2006, avant de connaitre de nouvelles éditions sur Playstation 2, puis sur la génération Xbox 360/Playstation 3. C’est le cas d’Ecco the Dolphin notamment, notre petit péché mignon, qu’on a été très tristes de ne pas retrouver.

Retour vers le futur

En plus des ajouts en termes de catalogue, on a beaucoup aimé le travail des développeurs pour proposer une interface réellement sympa. Au lieu d’un vulgaire menu déroulant nous permettant de sélectionner notre titre, on a droit ici à la modélisation d’une chambre d’enfant très 90’s, dans laquelle on pioche dans les jaquettes posées sur l’étagère, religieusement classées par ordre alphabétique. L’occasion de découvrir que, malgré la présence de très bons titres, quelques sombres bouses se sont cachées dans les rayons, comme l’ignoble Flicky, par exemple.

En plus de ces ajouts esthétiques, les développeurs ont ajouté de petites choses assez sympas ingame. On note ainsi un système de sauvegarde/chargement rapide dans chacun des jeux, permettant de reprendre sa partie en cours plus tard, contrairement à l’expérience originelle. Dans le même ordre d’idée, un ajout a été fait permettant de rembobiner l’action, permettant ainsi d’éviter le game over pour un saut mal calibré ou un ennemi qu’on avait un peu sous-estimé. De quoi venir à bout un peu plus facilement du challenge énorme proposé dans les jeux vidéo de l’époque.

C'est plus fort que toi !

Sega Megadrive Classics fait très bien le travail et ravira tous les amateurs de retrogaming, nostalgique de "la bonne vieille époque". Si l'on regrette l'absence de certains titres iconiques, présents dans les précédentes versions du jeu (Ecco, tu nous manques beaucoup), le catalogue présent a de quoi occuper tout un chacun pendant de très longues heures. Les quelques ajouts faits, comme l'interface réellement sympa, la possibilité de sauvegarder et charger ses parties, ou encore celle de rembobiner, permettent de rendre les titres bien plus accessibles, et ce n'est pas un luxe. Du bon boulot.
7
Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité