Les petits gars de chez DONTNOD sont dans la forme de leur vie, puisque seulement quelques mois après le plutôt réussi Tell Me Why, le studio français nous revient avec une nouvelle aventure sobrement baptisée Twin Mirror. Si on peut s’amuser que la thématique des jumeaux soit une nouvelle fois présente, est-ce que cette nouvelle production ne tire pas un peu trop sur la corde du jeu drama à choix multiples ? Cela se pourrait bien…

Après l’excellente série des Life is Strange qui a fait la renommée du studio en matière de story-telling impeccable et de scénarios à rebondissement multiples, dotés de différents embranchements possibles, le studio nous avait offert un Tell Me Why qui, même s’il était très agréable à parcourir, montrait quelques signes d’essoufflement, la faute à un format épisodique en perte de vitesse. Peut-être que les développeurs ont senti le vent tourner puisque cette nouvelle histoire se parcourra d’une traite ! Pas question d’attendre plusieurs semaines pour connaître la suite des événements donc, ce qui est une bonne nouvelle. Il faut toutefois souligner que la durée de vie est un peu plus faible que d’habitude, il faudra compter entre cinq et six heures pour en voir le bout en ligne droite.

Twin Mirror nous place dans la peau de Sam Higgs, autrefois journaliste dans la petite bourgade de Brasswood, assez petite pour que tout le monde se connaisse. Après un article dévastateur au sujet de la mine de la ville, celle-ci a vu fermer ses portes, laissant au passage beaucoup de personnes sans emploi. Méprisé alors par une majorité de la ville, et suite à un rupture amoureuse compliquée, Sam avait alors décidé de quitter Brasswood. C’est un peu plus de deux ans plus tard qu’il se voit forcé de revenir pour assister aux funérailles de son meilleur ami, décédé dans de mystérieuses circonstances selon sa fille. C’est ainsi que l’on rencontrera la plupart des protagonistes que rythmeront notre aventure, du flic un peu grognon à l’ancienne petite amie, en passant par quelques personnages plutôt rancuniers. C’est après une cuite plutôt sévère que Sam se réveillera avec une chemise imbibée de sang. Les ennuis (re)commencent…

Je n’en dirais pas plus sur le scénario, histoire de vous laisser éventuellement le plaisir de la découverte. Sachez toutefois que même s’il se révèle plutôt intéressant à suivre, il faut reconnaître qu’il reste quand même assez convenu, un peu à l’instar de leur dernière production. On en attendait un peu plus, d’autant plus que le tout est un peu précipité sur la dernière partie du jeu.

Là où le bat blesse aussi, et qui est malheureusement inhérent au genre, c’est au niveau du rythme du jeu. Le jeu est lent, se met en place doucement, ne se dévoile que petit à petit, et pour peu que l’on n’ait peur de passer à côté de quelque chose, fouiller chaque recoin pourra s’avérer un peu pénible à la longue. D’autant plus que l’un des points centraux du jeu, le Palais Mental de Sam, nous y oblige. En effet, pour essayer de comprendre ce qu’il s’est passé dans tel ou tel endroit, Sam se rendra dans son Palais Mental où il y reconstituera la scène en fonction des déductions qu’il fera. Sachant qu’il sera impossible de se tromper puisque le jeu, en cas de mauvaise direction, nous remettra rapidement sur les bons rails.

En plus de ces scènes plutôt plaisantes à jouer malgré tout, le joueur sera régulièrement amené à prendre des décisions. L’originalité provient du fait que ce sera notre double, sorte d’alter ego mental qui ne manque pas régulièrement de nous donner son avis sur telle ou telle situation, qui nous imposera de faire des choix. Ces derniers influeront évidemment le cours de l’aventure, principalement en fin de parcours. Là aussi, on reste sur du classique qui, s’il y a quelques années pouvait se révéler novateur, devient relativement quelconque de nos jours. Heureusement, sur la partie graphique le jeu se révèle être franchement joli par moments, et certains environnements seront aussi bien un régal pour les yeux que dépaysants. Sans compter le soin apporté à la partie sonore du titre, nous proposant une VO de qualité et des musiques qui accompagnent bien l’action. On regrettera cependant l’absence de doublage français.

DONTNOD nous offre une nouvelle aventure qui, si elle ne révolutionne clairement pas le genre, apporte son lot d’idées sympathiques sans pour autant être inoubliables. L’histoire qui nous est contée est assez prenante pour que le joueur ait envie d’en voir le bout, d’autant plus que nos choix dicteront la fin que l’on aura, ce qui aura pour effet de proposer une bonne rejouabilité. Et c’est une bonne chose puisque le jeu s’avère assez court au final, contrairement à ce que le studio français avait l’habitude de proposer avec ses jeux découpés en plusieurs épisodes. Ce n’est pas le cas ici, et il vous sera possible de le finir sans devoir attendre. On regrettera toutefois que le jeu ne prenne pas plus de risques et que l’histoire reste assez convenue au final. Si Twin Mirror est un bon jeu, l’on était en droit d’en attendre un peu plus de la part de DONTNOD, qui donne l’impression de se reposer quelque peu sur ses lauriers.

Tell Me Why Standard | Xbox One/Win 10 PC - Code jeu à télécharger

Price: 29,99 €

1 used & new available from 29,99 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.