September 25, 2018

The Blacklist – Saison 1

Tout récemment, j’ai vu une bande-annonce sur TF1 qui parlait de The Blacklist, une « nouvelle » série en cours de diffusion sur la chaîne de Claire Chazal. Manque de bol, j’ai loupé le début de la série lorsque ça a été diffusé, et re-manque de bol, mon tout nouvel abonnement à Netflix ne propose pas cette série… En grand loubard que je suis, je me suis donc débrouillé pour regarder les premiers épisodes directement sur le net, et en moins d’une semaine, voilà que j’ai englouti toute la série, alors que j’ai en général un peu de mal à rester trop longtemps sur une série.

Le principe de la série est plutôt cool, même s’il ne transpire pas l’originalité. Un grand criminel recherché par le FBI, Raymond Reddington (James Spader, déjà vu dans Boston Justice) , accepte d’aider les hommes en noir à traquer certains des plus grands méchants que la Terre ait porté en échange de l’immunité. Seule condition supplémentaire : il n’accepte de parler qu’à Elizabeth Keen (interprétée par la belle Megan Boone), une profileuse sans expérience, une vraie novice au FBI. Un à un, ils vont alors faire tomber quelques uns des criminels les plus dangereux, ceux qui figurent sur la Liste Noire de Reddington.

Au départ, j’ai eu un peu peur. Voir Reddington annoncer qu’il ne veut parler qu’à la jeune Keen, ça m’a directement fait penser au Silence des Agneaux, et je me suis dit qu’on allait partir dans quelque chose qui s’en rapproche et que ça allait sentir le réchauffé. Très vite, on se rend compte que la mayonnaise prend très bien, et on est vite fasciné par les personnages ultra charismatiques qu’on rencontre. Reddington est juste incroyable, parfait mélange de calme et de violence, un être ultra intelligent qui calcule chacun ses coups et a toujours un tour d’avance sur tout le monde. Keen est pour sa part un mélange de force et de douceur, et il est intéressant de la voir à la fois dans la sphère privée et dans son boulot, ce qui révèle deux facettes de sa personnalité.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, avec le mari de Elizabeth, Tom (Ryan Eggold, vu dans la nouvelle version de Berverly Hills) qui joue un rôle central dans le fil rouge de la série, mais aussi les autres membres de la task force du FBI.

La force de la série, en dehors de ses personnages, réside dans un parfait mélange entre le fil rouge sur l’ensemble de la saison et l’intrigue de chaque épisode pris séparément. Chaque nouvel épisode correspond à l’un des noms figurant sur la liste de Reddington, et on découvre donc des criminels bien pensés pour la plupart – certains sont un peu moins intéressants. On sort toutefois des traditionnelles séries policières puisqu’on ne se focalise pas sur l’enquête en elle-même comme ça peut être le cas dans les Experts ou ce genre de séries. Ici, ce sont encore une fois les personnages les stars de la série. Attention à ne pas être déçu par ce point donc !

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité