July 19, 2018

The Legend of Zelda : Oracle of Seasons/Ages par Akira HIMEKAWA

La couverture française par Soleil

La saga The Legend of Zelda est adapté depuis des années sous forme de mangas par Akira Himekawa et il y a de cela quelques mois, Soleil a décidé de ressortir la collection des mangas Zelda sous forme de Perfect Editions au contenu augmenté et à la finition premium. Ajourd’hui, nous allons parler du tome qui regroupe les histoires d’Oracle of Ages et Oracle of Seasons, les jeux initialement sortis sur Game Boy Color.

Une bonne adaptation des jeux originaux

Avant de parler de l’édition en elle-même, un mot sur le contenu en lui-même de l’ouvrage. L’histoire commence alors que Link part de la ferme familiale pour accomplir son destin et trouver sa voie. Le matériel narratif d’Oracle of Seasons est le premier chronologiquement et Oracle of Ages vient à la suite. Le défi consistant à arriver à faire de ces deux jeux une histoire avec une continuité logique tout en les mettant l’un à la suite de l’autre n’était pas évident mais l’auteur a réussi plutôt brillamment à tirer son épingle du jeu.

La couverture allemande

Une partie des événements marquants que l’on vit dans les deux jeux sont présents et s’enchaînent de manière très fluide sans que cela choque, malgré des différences de déroulement, que l’on soit un connaisseur des aventures de base ou non, la lecture est agréable. Les personnages sont bien développés et révèlent presque plus de profondeur que dans les jeux originaux. Le caractère des personnages sont très marqués, ce qui contribue à cette impression d’attachement que le lecteur peut ressentir. Cet aspect tranche – au moins pour Link – avec les jeux, où Link est toujours considéré comme un avatar du joueur derrière sa console plus que comme une vraie personnalité à part entière.

Le dessin de Himekawa est – comme cela avait été le cas dans les autres volumes, comme Ocarina of Time – très influencé par les codes classiques du manga : les postures, expressions faciales des personnages évoquent des archétypes répandus tout en s’intégrant très bien dans l’univers de la saga vidéoludique. Tantôt fin et détaillé, puis plus confus, lors de certains passages, le coup de crayon de l’auteur est très reconnaissable et offre une vraie patte à la série de mangas Zelda.

Une édition à l’excellent rapport qualité/prix

L’édition par Soleil est une véritable réussite et reprend une partie des codes de l’édition en allemand – au niveau de la couleur, ce qui semble être le cas pour toutes les Perfect existantes et à venir – tout en rendant l’aspect du volume plus classieux. Une jaquette ajoute un côté brillant au volume relié de très bonne qualité qu’il protège. Le ruban marque-page donne un petit cachet à l’ensemble et la qualité du papier – qui rend encore mieux sur les pages en couleurs – est impeccable.

En bonus, et en plus des pages en couleurs, il est possible de lire la version abrégée d’Oracle of Seasons, sortie initialement en format magazine. Cette version offre une autre vision de l’aventure qui, avouons-le, revêt moins d’intérêt que l’initiale mais qui nous montre toutefois le travail relatif à l’adaptation qu’a dû effectuer l’auteur.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité