May 24, 2018

The Memory Book, de Lara Avery

The Memory Book, livre célèbre aux Etats-Unis, est paru le 12 mai aux éditions Lumen, je remercie Véronique pour cet envoi !

L’histoire d’une maladie

The Memob_7cd7ec_the-memory-book-voory Book, c’est le « livre de souvenirs » de Samantha, alias Sammie, qui est atteinte d’une maladie rare appelée Nieman Pick, ou NPC pour Nieman Pick type C.
On est donc plongé au cœur de sa vie, au cœur de ses souvenirs les plus profonds. Samantha est une jeune fille très intelligente, pleine de vie, pleine d’ambition, hélas, elle est atteinte de cette maladie génétique mortelle. On rencontre à travers son journal Copper, son ami d’enfance, qui est aussi son voisin, un jeune homme influençable, sportif. On rencontre aussi Maddie, l’amie la plus proche de Sammie, qui fait aussi partie du club de débats auquel participe Sammie. Dans sa vie, il y a aussi Stuart. L’amour impossible. Jusqu’au jour où Stuart revient de New York, pour retrouver ses amis, et Sammie.
« On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes ! »
Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan.
C’est ainsi que naît son journal : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute attente, contre vents et marées : ne rien oublier. Au détour des pages de The Memory Book, mélange étonnant d’extraits de son journal, de notes personnelles et de messages de son entourage. vous ne pourrez que tomber amoureux de Sam, une fille comme aucune autre qui apprend à vivre sa vie à pleines dents, même si ce n’est pas celle qu’elle avait planifiée.

Sammie.

Ce livre m’a fait traverser plusieurs émotions, la joie, la tristesse, la colère, mais surtout la tristesse. Non pas que j’ai eu pitié de Sammie, mais, je ne pouvais pas m’imaginer, qu’à même pas 16 ans, elle soit atteinte d’une maladie aussi dévastatrice, qui touche plus particulièrement les enfants, et les adolescents. Je pense que ce livre m’a fait prendre conscience de la chance que j’ai de ne pas être atteinte d’une maladie quelconque. Ça m’a fait mal de lire ce livre, à chaque fois que Sammie avait une attaque, j’étais dévastée. Ce livre m’a énormément perturbée dans mes lectures, j’ai eu du mal à m’en remettre. Mais, je pense que ce livre devrait être lu par nous tous. Et puis, la couverture de ce livre est juste magnifique, simple mais sublime, j’adore !
 » Maman (nom féminin, quarante-deux ans) : petite personne brune qui t’a donné la vie. On dirait un elfe de Tolkien avec des rides d’expression. Quand elle ne travaille pas, on la trouve au jardin, en bottes boueuses, en train de désherber son potager ou de maudire les lapins qui l’envahissent. À moins qu’elle ne soit en train de calfeutrer les fissures de l’abri de jardin ou de jeter un bâton à Puppy. En hiver, elle prend ses quartiers sur le canapé en cuir, emmitouflée dans une couverture.  »
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité