Time Bomb Evolution, l’effroyable Moriarty est de retour !

Dans la catégorie des jeux d’ambiance à identité cachée, Time Bomb est un incontournable, presqu’une légende. Il n’est jamais très loin (et même généralement au milieu) d’une table d’où se dégage une délicieuse ambiance de bluff et de suspicion. Fort du succès de l’opus original, Iello nous en propose aujourd’hui une version évoluée. Nouvelle plongée dans le Londres de l’époque victorienne…

Londres, 1890. Depuis le fiacre qui fend les ruelles pavées de la capitale britannique, Sherlock Holmes observe d’un œil inquiet les londoniens qui dans l’insouciance profitent d’une des dernières soirées d’été. Tout à coup, l’horloge de Big Ben se met à sonner, rappelant à la célèbre détective qu’il ne lui reste que quelques heures avant que la folie de Moriarty n’emporte les bâtiments les plus célèbres de Londres et, dans leur sillage, n’engloutisse la ville tout entière.

Et Moriarty multiplia les bombes…

Dans Time Bomb Evolution, Moriarty est de retour et est plus diabolique que jamais. Contrairement à l’histoire du jeu original, la Némésis de Sherlock Holmes n’a plus simplement posé une bombe en vue de détruire Big Ben mais en a disséminé plusieurs aux quatre coins de la capitale. Buckingham Palace, l’Abbaye de Westminster, le British Museum, … le temps presse pour Sherlock Holmes qui n’a que quelques heures pour désamorcer les bombes et démasquer la vile malfaitrice.

Pour l’essentiel, Time Bomb Evolution reprend le principe du jeu original Time Bomb. Les joueurs y ont une identité cachée et vont tenter de sauver la ville ou de la faire exploser selon qu’ils appartiennent à l’équipe de Sherlock Holmes ou de Moriarty. A chaque manche, ils reçoivent une série de cartes dont ils vont prendre connaissance avant de les mélanger et de les placer face cachée devant eux. Ensuite, le joueur muni de la pince coupante va devoir couper un fil (comprenez retourner une carte placée devant un autre joueur). L’objectif de la team Sherlock Holmes sera de retourner toutes les cartes Désamorçage alors que l’objectif de la team Moriarty sera que quatre cartes Bombe d’une même couleur soient dévoilées (ou que l’équipe de Sherlock Holmes ne soit pas parvenue à atteindre son objectif à l’issue des quatre manches). C’est simple (et efficace).

Et Iello multiplia les bombes (ludiques)…

Time Bomb avait su convaincre un large public en offrant aux joueurs des parties rythmées et très tendues où le bluff était à chaque coin de lèvres. Ne ménageons pas le suspense, Time Bomb Evolution réussit au moins aussi bien que son illustre prédécesseur dans ce domaine. D’ailleurs, il porte bien son nom car Time Bomb Evolution est réellement une version évoluée de Time Bomb, c’est-à-dire qu’il en gomme les (petits) défauts tout en lui apportant une nouvelle dynamique.

Le changement principal est que dans le jeu original, il n’y avait qu’une seule carte Bombe et que celle-ci était donc susceptible de faire gagner l’équipe Moriarty à tout moment et sur un joli coup de chance. Dans Time Bomb Evolution, il y a plusieurs cartes Bombe et pour gagner, les vilains devront réussir à ce que quatre d’entre elles (et d’une même couleur) soient dévoilées. La partie ne peut donc plus se finir sur un simple coup du sort et les équipes devront rivaliser de tactique (et de fourberie) pour parvenir à leurs fins.

Une autre nouveauté est que le jeu dispose d’une variante (que les amateurs adopteront bien vite). Dans celle-ci, les cartes Bombe ont un effet en fonction de leur couleur (imposer le joueur devant lequel le détenteur de la pince doit couper le fil, raccourcir la durée de la dernière manche, exploser plus rapidement, etc.). Et pour contrebalancer ces nouveaux pouvoirs de bombe, les câbles de désamorçage se dotent eux-aussi d’un avantage, à savoir désamorcer les bombes dune couleur particulière. Tendu, n’est-ce-pas ?

Très clairement, Time Bomb Evolution séduira les amateurs de la première heure comme les nouveaux-venus qui voudraient s’essayer à un (excellent) jeu de déduction à rôle caché. Il conserve la saveur de son illustre prédécesseur tout en lui apportant une très chouette nouveauté dès que l’on s’essaie à la variante Evolution. Trahisons, mensonges éhontés et bluffs audacieux demeurent le sel de ce jeu où l’on aime duper autant que se faire duper (enfin surtout où l’on aime duper). Les petit plus : son prix très compétitif au vu de sa qualité et le parti pris de féminiser les personnages principaux. Chapeau bas messieurs-dames de chez Iello (ou plutôt deerstalker bas puisque c’est le (drôle) de nom que porte le chapeau de Sherlock Holmes).

Time Bomb Evolution, un jeu de Yusuke Sato, illustré par Biboun et édité par Iello.

Nombre de joueurs : 4 à 6

Âge : dès 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

Acheter Time Bomb Evolution : 12 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.