Tokaido et ses extensions : voyage onirique et ludique au Japon ancestral

Il y a des jeux qui sont une invitation au voyage et d’autres qui sont un voyage en eux-mêmes. Indéniablement, Tokaido fait partie de cette seconde catégorie. Pour vous, nous sommes partis à la découverte d’un Japon tout aussi enchanteur qu’enivrant.

Signifiant littéralement « la route de la Mer de l’Est », le Tokaido est l’itinéraire historique qui longe la côte orientale du Japon et qui relie Edo (l’actuelle Tokyo) à Kyoto. Prenant place dans un Japon ancestral, Tokaido invite les joueurs à se glisser dans la peau des voyageurs d’autrefois qui arpentaient cette route pour découvrir les richesses de leur pays. Spécialités culinaires, paysages majestueux, rencontres inoubliables, … voyager sur le Tokaido, c’est au-delà du voyage, c’est presque une évasion féérique.

Heureux qui comme Ulysse Mitsukuni a fait un beau voyage

Dans Tokaido, chaque joueur est donc appelé à voyager sur un plateau représentant la route historique. Plusieurs stations jalonneront le voyage et chacun pourra choisir de s’y arrêter ou non puisque seuls les relais où les joueurs se sustenteront constituent des arrêts obligatoires. En dehors de ceux-là, les joueurs auront l’opportunité de s’arrêter à différents points de vue pour constituer des fresques représentant des panoramas, d’acheter des souvenirs aux échoppes, de faire des offrandes au temple, de se relaxer dans les sources chaudes, de travailler à la ferme pour faire gonfler leur pécule et d’autres choses encore.

Pour se déplacer, pas de dé ni de points de déplacement. Le joueur en dernière position sur le Tokaido est toujours celui qui avance et il est libre de se positionner sur la station inoccupée de son choix. Les seules contraintes sont donc les arrêts aux relais et le fait qu’aucun retour en arrière n’est autorisé. Chacun devra donc choisir avec soin sa stratégie. Multiplier les arrêts est un bon moyen d’enrichir sa collection et de faire de nombreuses rencontres mais arriver systématiquement le dernier aux différents relais garantira au retardataire de ne disposer que des repas les plus coûteux.

Deux extensions pour approfondir votre voyage

Forts du beau succès rencontré par Tokaido lors de sa sortie, Antoine Bauza, son créateur, et Funforge, son éditeur, ont choisi de l’enrichir avec deux extensions.

La première, Crossroads, propose aux voyageurs une nouvelle possibilité pour chaque arrêt effectué, à l’exception des passages obligatoires aux relais. Ainsi, plutôt que de réaliser une offrande, un voyageur s’arrêtant au temple pourra désormais choisir d’acheter une amulette. Ces dernières seront par exemple susceptibles d’offrir à leur détenteur l’hospitalité, la bonne fortune, la santé, etc. Dans le même ordre d’idée, les joueurs pourront récupérer de précieuses calligraphies au lieu de faire des rencontres, acheter des objets légendaires aux échoppes ou encore renoncer au gain de quelques pièces pour tenter de faire fructifier leur pécule dans une salle de jeux.

Outre l’apport de nouveaux voyageurs à incarner, Crossroads multiplie littéralement par deux les possibilités offertes aux joueurs à chacun de leurs arrêts. Ce faisant, l’extension apporte un vent de fraîcheur et de nouveauté sur la route du Tokaido.

La seconde extension, Matsuri, met quant à elle en scène les festivités traditionnelles japonaises. Pour chaque relais, et dès que tous les joueurs y sont, le premier arrivé prend deux cartes Matsuri (qui signifie festival) et en choisit une dont l’effet est immédiatement appliqué. Parmi les vingt cartes que compte l’extension, certaines permettront de lancer le dé de Fortune, d’autres octroieront des amulettes, d’autres encore rendront inaccessibles certaines stations,… Bref, vingt Masuri pour vingt effets différents.

Tout comme Crossroads, Matsuri intègre de nouveaux voyageurs (16 !) mais aussi de nouvelles cartes ayant une réelle influence sur le jeu. En plus d’approfondir le jeu grâce aux effets des Matsuri, l’extension récompense aussi le joueur qui arrive le premier au relais en lui permettant de sélectionner l’événement le plus favorable pour lui parmi les deux piochés. La dimension stratégique sur le choix des déplacements s’en trouve évidemment renforcée.

Sentiment, tournoi et Namiji !

En conclusion, Tokaido (encore rehaussé par ses extensions) est un jeu familial particulièrement agréable. Si sa mécanique simple et son univers ne manqueront pas de séduire les joueurs, il est aussi (et peut-être avant tout) une claque visuelle, presque un modèle en matière d’esthétisme épuré. Les illustrations signées Naïade sont somptueuses et invitent immédiatement le joueur à s’y plonger. Rafraichissant et dépaysant, Tokaido est incontestablement un jeu qui trouvera une place de choix sur votre table pour combler vos envies d’évasion ludique.

Mais pourquoi vous parler maintenant de Tokaido, un jeu sorti il y a déjà quelques années ? Eh bien pour plusieurs raisons. Premièrement, il n’est jamais trop tard pour vous parler d’un bon jeu. Ensuite, car un championnat de France de Tokaido est actuellement en cours (il est ouvert à tous et les dates sont ici mais également reprises ci-dessous, en fin d’article). Enfin, car le petit frère de Tokaido trouvera bientôt le chemin de vos étals. Créé par la même équipe que celle à l’origine de Tokaido, Namiji arrivera courant de l’année et vous emmènera cette fois au large des côtes japonaises. Il nous tarde déjà de prendre la mer !

Tokaido, un jeu d’Antoine Bauza, illustré par Naïade et édité par Funforge.

Nombre de joueurs : 2 à 5

Âge : dès 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

Acheter Tokaido : 35,90 €

Acheter Tokaido Crossroads : 18,50 €

Acheter Tokaido Matsuri : 17,90 €

Les dates du championnat de France de Tokaido

Mercredi 15 mai, 20h, à ALENCON : Carnet de Routes.

Mercredi 15 mai, 20h, à PARIS : Loufoque Comptoir Ludique. 

Vendredi 17 mai, 19h30, à SAINT-ETIENNE : Au Tapis Vert. 

Vendredi 17 mai, 20h, à PARIS : Meeple Café. 

Samedi 18 mai, 14h, à BERGERAC : Guyajeux Bergerac. 

Samedi 18 mai, 14h, à VALENCIENNES : Farfadet Joueur.

Samedi 18 mai, 14h30 à CRETEIL : Troll Savant. 

Mardi 21 mai, 20h, à PARIS : Dernier Bar Avant la Fin du Monde. 

Samedi 25 mai, 15h, à CLERMONT-FERRAND : La Tête dans le Pion. 

Mercredi 29 mai, 20h30 à TOULOUSE : Taverne du Troll. 

Jeudi 30 mai, 19h30, à LYON : La Pharmacie Bistrot Ludique.

Vendredi 31 mai, 20h, à MONTAUBAN : LudoActiv.

Mardi 4 juin, 19h30, à PARIS : Magic Bazar.

Mardi 4 juin, 20h, à GRENOBLE : K fée des jeux. 

Mardi 4 juin, 19h, à LYON : Moi j’m’en fous je triche.

Mercredi 5 juin, 19h30, à LYON : Barnadé, café ludique. 

Jeudi 6 juin, 17h, à ANGOULEME : La Débauche Taproom. 

Jeudi 6 juin, 19h, à TOULOUSE : Les Tricheurs.

Vendredi 7 juin, 19h, à MARSEILLE : Le farfadet joyeux.

Vendredi 7 juin, 20h30, à NICE : JSST Jeux. 

Samedi 8 juin, 14h30, à BLOIS : Goût du Jeu. 

Samedi 8 juin, 19h, à CLERMONT-FERRAND : Dés Pions et Merveilles. 

Samedi 8 juin, 21h, à PECHBONNIEU : L’atelier de Pechbonnieu. 

Mardi 11 juin, 20h, à TOULOUSE : BlastoDice. 

Mercredi 12 juin, 20h, à ROUEN : Le QG des Avenjoueurs. 

Vendredi 14 juin, 20h, à PERPIGNAN : Association Les Enfants du Lude. 

Vendredi 14 juin, 21h, à VILLENEUVE-LES-MAGUELONNE : Le 8uit Café Ludique.

Samedi 15 juin, 11h, à RENNES : Since 42.

Samedi 15 juin, 14h, à AVIGNON : Au Café des Meeples Avignon.

Samedi 15 juin, 14h30, à MARSEILLE : Ludimars.

Lundi 17 juin, 20h, à PARIS : Meisia. 

Jeudi 20 juin, 18h, à NIMES : Un Pion C’est Tout (à la Maison des Associations de Nîmes).

Vendredi 21 juin, 20h, à CAEN : Jouons Ensemble. 

Samedi 22 juin, 14h, à VALENCIENNES : Farfadet Joueur.

Samedi 22 juin, 14h30, à ROUEN : Sortilèges Rouen. 

Jeudi 27 juin, 20h, à CREST : Archijeux. 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.