Dans Transparence, Marc Dugain nous entraîne dans un roman d’anticipation qui se déroule à la fin des années 2060.

Transparence est une société du numérique implantée en terre sauvage d’Islande et sa présidente française est la narratrice. Cette société « permettait, préalablement à toute union, d’obtenir une foule d’informations sur son futur partenaire, touchant aussi bien à sa psychologie, à son profil génétique et à sa sexualité ».

Créée dans le mouvement de la révolution numérique qui consistait à collecter des milliards d’informations sur les individus, elle réduisait le champ des probabilités au profit de la certitude.

Ainsi, sans sortir de chez soi, vous pouviez être mis en relation avec la personne parfaitement adaptée à ce que vous étiez, sans mauvaise surprise !

Au moment où l’entreprise est sur le point de commercialiser le programme Endless qui consiste, en partant de vos données, à fabriquer une sorte de clone qui pourra vous remplacer, la présidente est accusée par la police locale d’assassinat !

Dans ce roman de science-fiction, Marc Dugain, dans un premier temps établit un constat critique de la société dans laquelle nous vivons, puis, nous alerte, en fait sur ce qui pourrait advenir de celle-ci.

En effet, à l’heure où, déjà, la récupération de données sur les internautes est monnaie courante, omniprésente et fait l’objet de beaucoup de convoitise dans beaucoup de sociétés, ce livre nous fait prendre conscience des dérives possibles susceptibles d’en découler.

La question se pose de savoir jusqu’où peut aller le fichage des individus, pourrait-il permettre de reconstituer une personne récemment disparue et de lui offrir ainsi une vie éternelle ?

L’auteur évoque de nombreux sujets, le dérèglement climatique, la surpopulation, l’intelligence artificielle, le libéralisme, le chômage … et nous donne ainsi matière à réfléchir sur notre avenir.

Il nous amène également à réfléchir sur le transhumanisme qui prône l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer la condition humaine notamment par l’augmentation des capacités physiques et mentales des êtres humains.

Transparence, une dystopie qui se révèle être un portrait assez lucide du monde qui nous entoure où les modifications du climat commencent à poser des problèmes sérieux, où le fichage des individus prend des proportions gigantesques et qui pourrait bien être la fin de notre espèce si nous ne disons pas halte, très rapidement.

C’est un livre qui, malgré l’angoisse qu’il soulève à sa lecture est palpitant et m’a vraiment séduite. Pour ce qui est de la chute, un seul mot: géniale ! Marc Dugain est un écrivain que j’apprécie beaucoup.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.