Un cadenas sur le cœur de Laurence Teper, ou la recherche continuelle du bonheur

0
67

Composé de trois parties sur moins de 200 pages, Un Cadenas sur le Cœur de Laurence Teper se lit vite mais non sans avoir été bouleversé par ce que traverse l’héroïne.

Dans la 1ère partie, le lecteur est plongé dans l’enfance de la jeune Claire, de ses vacances au soleil avec ses parents et les amis de la famille. Le ton est jovial, l’écriture est innocente et reflète l’insouciance des jeunes années, malgré des événements que le lecteur sait décrypter de son œil adulte. La lecture est directe, sans transition et parfois déstabilisante car elle ne donne pas le ton des prochaines pages à venir.

Dans la 2ème partie, Claire, adulte, est à la recherche de la vérité. C’est un besoin qui la ronge, elle s’empêche de vivre une vie heureuse. Le ton est toujours aussi direct, mais bien moins insouciant, il sert ici à souligner la rigidité des proches de Claire et sa résignation face à ceux-ci. L’écriture directe n’enlève rien à l’émotion que procure le texte, cela permet juste de ne pas tomber dans le drame.

Enfin, Claire connait la vérité. C’est un événement qui arrive tard dans sa vie d’adulte mais qui est salvateur et lui permet enfin de voir la lumière.

La lecture facile rend ce roman accessible à tous. C’est un livre dur, explicite, pourtant rempli de petits mystères, qui, pour certains, restent insaisissables.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.