November 19, 2018

Uncharted : The Nathan Drake Collection

Deux ans après la sortie de la Playstation 4 dans nos contrées, Sony continue de proposer aux joueurs des rééditions haute-définition de certains de ses titres majeurs de la génération précédente. Si certains crient au scandale en exigeant de nouvelles licences, d’autres se contentent d’apprécier de (re)découvrir dans des conditions améliorées des titres exceptionnels. Pour préparer l’arrivée de son prochain blockbuster, Uncharted 4, le géant nippon nous propose un Uncharted : The Nathan Drake Collection qui regroupe les trois premiers épisodes de la saga. Avec réussite ? 

Développé par les équipes de Naughty Dog (le studio à l’origine des licences Crash Bandicoot et Jak & Daxter), Uncharted est peut-être la licence la plus populaire de la précédente génération de consoles. Inspirées de références telles que Tomb Raider ou encore Indiana Jones, les aventures de Nathan Drake ont conquis les joueurs grâce à leur savant mélange d’action, d’aventure et d’énigmes sur fonds de tombeaux secrets et autres cryptes mystérieuses.

Dès l’écran titre, cette compilation nous propose de sélectionner l’aventure à laquelle nous souhaitons prendre part. Le premier épisode est bien évidemment celui qui a bénéficié du plus gros lifting graphique, et cela se ressent dès les premiers instants. Paru initialement en 2007 (oui, huit ans déjà !), Uncharted : Drake’s Fortune se pare d’atouts indéniables qui font réellement plaisir à voir. Les textures ont été améliorées pour coller aux exigences des nouvelles expériences proposées sur Playstaton 4, mais ce n’est pas tout. La végétation, très présente dans ce premier opus, a elle aussi bénéficié d’un soin tout particulier et les passages dans la jungle se retrouvent réellement métamorphosés par ce bond en avant technique. Les effets de lumière, beaux pour l’époque, ont eux aussi été remis au goût du jour et sont vraiment magnifiques. Malheureusement, tous les défauts du titre n’ont pas été gommés, et on se rend compte que nos exigences en termes de gameplay ont évolué au fil des ans. On redécouvre donc un jeu avec des sauts souvent approximatifs et, très clairement, on enrage plus d’une fois au fil de l’aventure alors que notre bon vieux Nathan a décidé de ne pas s’accrocher à une !%%#ù% de corniche et s’est laissé tomber comme une merde sur les falaises en contrebas. De même, certains passages – je pense notamment aux scènes en jet-ski – sont totalement exaspérants d’un point de vue du gameplay, n’apportent rien et semblent là uniquement pour mettre vos nerfs à rude épreuve. Malgré tout, en mettant de côté ces quelques défauts, l’aventure reste excellente et le boulot accompli très positif !

Le constat est meilleur encore concernant Uncharted 2 : Among Thieves, considéré par beaucoup comme le meilleur épisode de la série, sans doute à juste titre. Même six ans après sa sortie, et magnifié par le 1080p en 60 images par seconde, le soft se pose comme l’une des références du genre. Comme si les années n’avaient aucun impact sur la qualité du titre, tant celui-ci est exceptionnel. Le rythme du jeu est absolument parfait, l’histoire est passionnante et les dialogues de grande qualité. La fluidité de ce portage est encore meilleure et permet de prendre un pied monumental tout au long de l’aventure

Enfin, comme lors de sa sortie originelle, Uncharted 3 : L’Illusion de Drake est une petite déception. Parue en 2011, cette troisième aventure PS3 de Nathan Drake est forcément celle pour lequel le fossé technique est le moins important entre la version de l’époque et cette mouture nouvelle génération. Certains passages semblent avoir bénéficié d’un travail moindre, avec des textures plus grossières et des bugs qui semblent un peu trop nombreux… Le titre n’en reste pas moins excellent avec des passages d’anthologie, notamment dans le désert !

En plus des améliorations techniques, Bluepoint (à qui a été confié ce portage) a inclus quelques petites nouveautés sur l’ensemble des épisodes. La première, c’est l’apparition de deux nouveaux niveaux de difficulté. Ceux qui veulent uniquement se servir de cette compilation comme d’un prologue au prochain Uncharted 4 seront ravis de découvrir le niveau « explorateur » à la difficulté quasi inexistante, qui permet d’enchaîner à un rythme très rapide. S’il est disponible dès le départ, ce n’est pas le cas du mode « brutal », qui se débloque après qu’un épisode ait été bouclé. Ici, c’est challenge maximal pour ceux qui aiment les véritables défis ! Un mode contre-la montre fait également son apparition, tout comme de nouveaux trophées, des skins différents, un mode photo à débloquer ou encore une bande-son qui passe en 7.1 pour le plus grand bonheur de nos oreilles !

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité