TEST – Vane, vol onirique dans le désert

Apparu sur Playstation 4 en début d’année, Vane débarque aujourd’hui sur Steam, avec la ferme intention de conquérir un nouveau public amateur de jeux indépendants. 

Des inspirations évidentes

Développé par Friend & Foe, un studio indépendant fondé en 2014, Vane s’inspire énormément de grands classiques du jeux vidéo, et les inspirations du titre ne font guère de doutes dès les premières images du trailer. Ico, Shadow of the Colossus ou The Last Guardian sont passés par là, et on sent qu’ils ont laissé des traces chez les développeurs (un artiste présent au début de la création a d’ailleurs travaillé sur TLG).

Vane, comme ses illustres sources d’inspiration, propose ainsi un univers épuré, minimaliste, dans lequel le joueur est lâché sans réellement savoir ce qu’il doit y faire. Tantôt oiseau, tantôt enfant, on est porté par notre imagination, tentant de voler à gauche, à droite pour trouver ce que les développeurs attendent de nous. De leur propre aveux, Vane se veut comme un titre qui vous laisse une infinie liberté, flirtant toujours avec la limite où vous vous sentirez perdu. Dans la pratique, on a apprécié cela la plupart du temps, même si l’absence de consignes, ou ne serait-ce que d’indices sur la suite des actions à accomplir, nous a parfois déstabilisé. Se balader, tenter, se perdre, revenir, réessayer. Puis réussir.

Plein les yeux et les oreilles

Tout au long de la poignée d’heures nécessaire à boucler l’aventure (comptez entre 2 et 4 heures en fonction de votre bon sens à venir à bout de certaines énigmes), vous serez baignés par des graphismes magnifiques. Nous avons véritablement adoré l’aspect graphique de ce monde qui se construit et se déconstruit sous nos yeux. Le titre bénéficie par ailleurs d’une ambiance sonore incroyable, avec des thèmes synthwave remarquables qui viennent renforcer la drôle de sensation ressentie régulièrement.

Si Vane possède malheureusement quelques défauts (déplacements très lents, bugs de collisions ou caméra capricieuse), il n’en reste pas moins une magnifique aventure, qu’on conseille à tout joueur amateur de ce type d’expériences.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.