September 25, 2018

Visiter Bruxelles : les cinq incontournables

Le moment tant redouté est arrivé. Inexorablement, le mois de septembre s’est installé, sonnant le glas de la période des vacances estivales. Les tongs sont rangées dans l’armoire et les lunettes de soleil amèrement remisées au fond d’un sac de plage qui ne bougera plus avant juillet prochain. L’esprit morose, vous avez repris le chemin du boulot (ou de l’école) mais haut les cœurs ! La fin des deux mois d’été ne signifie-t-elle pas également le retour de la saison des city-trips ? Aujourd’hui, nous faisons honneur à Bruxelles, humble capitale de la Belgique, de l’Europe (et bientôt du monde mais chut). Voici cinq incontournables sans lesquels votre visite de la ville serait un monumental échec un peu moins réussie.

La Grand-Place

Souvent considérée comme l’une des plus belles places du monde (notamment par Victor Hugo qui y vécut), la Grand-Place n’a pas volé sa place sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Véritable cœur historique de Bruxelles, elle est ceinturée de joyaux architecturaux, témoins de l’opulence passée et rivalisant de sophistications baroques. De la façade de l’hôtel de Ville à la Maison du Roi (où le Roi ne vit évidemment pas) en passant par la maison des Ducs de Brabant, votre regard sera partout attiré par les dorures qui confèrent un rare cachet à l’ensemble ou par les statues qui, du haut des bâtiments, semblent se pointer du doigt l’une l’autre. Visiter la Grand-Place, c’est faire un saut dans le passé. C’est avoir l’impression qu’à tout moment peut débarquer la femme de ce coquin de Childebert poussant sa charrette de légumes ou que peuvent surgir trois négociants en costume d’apparat discutant du prix de la graisse de porc alors qu’à quelques pas, on s’affaire à décapiter le Duc d’Egmont (et oui, on n’y a pas vendu que des légumes sur la Grand-Place).

grand-place-bruxelles

La dégustation d’un lambic à la Bécasse (ou autre chose et ailleurs mais au moins une bière belge)

Ah les belges et la bière ! Peut-on même imaginer une histoire d’amour plus fusionnelle ? Le breuvage sacré est pour les belges une fierté nationale (et un moteur de l’économie). Aussi, lors de votre passage, ne serait-il pas dommage de vous priver d’une petite dégustation ? Humblement, nous vous conseillons la Bécasse, à quelques pas de la Grand-Place, car il s’agit de l’estaminet traditionnel bruxellois par excellence. Ancien relais de diligence et fondé en 1877, l’établissement garde l’aspect typique des vieux bistrots bruxellois. On y dégustera prioritairement les incontournables Lambic doux ou Lambic blanc (c’est-à-dire une gueuze légère) accompagnés de saucisses sèches mais la carte des bières est (presque) aussi longue qu’un jour sans pain. Gageons que vous y trouverez votre bonheur.

 becasse-bruxelles

Plus d’infos ici

Le Manneken Pis

En Belgique, l’auto-dérision fait un petit peu partie du paysage et ça n’a rien d’étonnant quand on sait que le monument le plus célèbre du pays représente un petit garçon en train d’uriner. Alors oui, en somme, cette petite statue de bronze (55,5 centimètres) n’a rien d’extraordinaire si ce n’est qu’elle est la fierté de tout bruxellois qui se respecte et donc le passage obligé de tout visiteur venant fouler les vieux pavés de la capitale. Les plus chanceux ne le verront d’ailleurs pas tout nu car le petit bonhomme est très régulièrement affublé de toutes sortes de costumes qui varient en fonction de l’actualité ou des festivités du moment. Le Manneken a dans sa garde-robe (visible dans un musée situé Grand-Place) pas moins de 953 costumes ! On l’a ainsi vu en égoutier, en cosmonaute, en costume traditionnel de nombreux pays et même en Coluche pour soutenir les Restos du Cœur. Les légendes sur l’origine de la statue sont nombreuses et s’échangent volontiers sur les terrasses des cafés mais la plus récurrente veut qu’au XIIIème siècle, alors que Bruxelles était assiégée, les ennemis de la ville entassèrent des barriques de poudre dans un endroit tenu secret et mirent le feu à une longue mèche dans le but de l’incendier. Un jeune garçon qui passait rue de l’Étuve découvrit la mèche et, ne sachant pas où trouver de l’eau, l’éteignit avec les moyens du bord. Ce serait en honneur de ce geste héroïque que fut érigée la statue à son effigie.

 manneken-pis-bruxelles manneken-pis-2-bruxelles

Plus d’infos ici

La promenade des fresques BD

S’il y a un art qui a de forts accents belges, c’est bien le neuvième. La bande-dessinée est régulièrement célébrée en Belgique et des fresques monumentales représentant certains des héros les plus connus ont été réalisées sur certains murs de la ville. On en recense une cinquantaine et elles sont l’occasion d’une très agréable promenade, le nez en l’air, à la recherche des héros de nos planches favorites. Vous pourrez y croiser Gaston Lagaffe, Tintin, Astérix et Obélix et bien d’autres encore.

 gaston-lagaffe-bruxelles tintin-bruxelles asterix-bruxelles

Plus d’infos ici

Le cornet de frites

Et oui, pour clore cette liste des incontournables, nous ne pouvions faire l’économie du fleuron de la gastronomie belge, à savoir la frite ! Véritable objet de culte au plat pays, la frite n’est pas à prendre à la légère au point que les belges ont même tenté d’inscrire la frite belge au patrimoine culturel et immatériel de l’Unesco. Rien que ça ! Temps de cuisson, nombre de passages dans l’huile, savant dosage du sel et puis la sauce bien entendu. Chaque élément est d’une importance capitale. Deux des meilleures friteries recensées sur Bruxelles sont la maison Antoine située place Jourdan et le Frit’Kot Flagey situé place Eugène Flagey. Faites-nous confiance et faites un saut jusque-là, le plaisir y est garanti ! Ah, et une dernière chose, ne prononcez jamais French Fries au risque de provoquer l’ire des locaux. Pour tout belge un peu fier de sa culture, le terme French Fries est la pire usurpation de l’histoire et la blessure est encore vive alors n’y ajoutez pas de sel (au contraire de sur vos frites).

Et en bonus, car on ne saurait résumer Bruxelles à ces cinq points : Découvrir le quartier populaire et typiquement bruxellois des Marolles, visiter le Musée Magritte et les Institutions européennes (dont la visite du Parlementarium), aller admirer l’Atomium, flâner parmi les antiquaires et les chocolatiers installés au Sablon, etc. La liste est longue !

Bonne visite !

Pour visiter le site de l’Office du tourisme, cliquez ici

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité