May 27, 2018

Voiture : comment diagnostiquer une panne ?

Un bruit étrange, un voyant qui s’allume, une commande qui répond mal, une fumée qui jaillit… autant de signes inquiétants lorsque l’on est au volant. Ces indicateurs sont souvent annonciateurs d’un dysfonctionnement voire d’une panne future sur votre voiture. Le tout est de ne pas paniquer, d’analyser et de comprendre l’origine du problème. Sur une auto, les sources de dérèglement sont nombreuses. La provenance du défaut peut en effet être liée au moteur, dans la majorité des cas, mais aussi au système d’alimentation, à l’installation électrique, à la boîte de vitesses, à la climatisation, à l’électronique de confort, à la direction, au système de refroidissement, au système de freinage, à la transmission, au système d’échappement, à l’habitacle, au différentiel, au châssis ou encore à la régulation dynamique de la vitesse du véhicule.

Bref, chaque composant d’une automobile est susceptible d’y contrarier son bon fonctionnement. Heureusement, le tableau de bord et d’autres signes anormaux sont là pour nous alerter. Le bon réflexe est alors de s’arrêter afin d’établir un diagnostic précis et d’agir en conséquence afin d’éviter le pire. Car un problème non pris à temps peut engendrer des coûts de réparation très importants et jusqu’à « la mort » du véhicule. Voici nos conseils utiles pour déceler une panne éventuelle.

Bruit suspect du moteur

Si vous entendez un son louche au niveau de votre moteur, la plus grande des attentions est de rigueur. Le moteur, c’est le cœur d’une voiture, alors comme pour l’être humain, la vigilance doit être extrême à son égard. Un sifflement peut avoir plusieurs significations telles qu’un niveau de liquide de transmission trop bas, des engrenages ou une courroie usés, ou encore une fuite de gaz d’échappement. Souvent, ces bruits sont dus à un problème de combustion qui provoquent l’asphyxie du moteur. Pensez à faire nettoyer vos pièces afin de les désencrasser pour les régénérer et ainsi éviter de devoir les remplacer.

En cas de cliquetis, cela peut être dû à un problème de bougies, de soupapes, d’allumage ou de pompe à injection par exemple. N’attendez pas et consultez un garagiste au plus vite. Si par mégarde vous avez introduit le mauvais carburant, ne démarrez surtout pas le véhicule si vous êtes encore à la pompe à essence. Sinon, arrêtez-vous dès que possible. Il faut vidanger le réservoir, car un mélange de carburants peut engendrer des dégâts moteur sévères.

Fumée de pot d’échappement de couleur anormale

En principe, les gaz qui sortent des pots d’échappement sont censés être quasiment invisibles. Mais si ceux-ci sont particulièrement épais et colorés, ils sont en général la traduction d’un dysfonctionnement sur votre véhicule. Une fumée blanche indique la présence d’humidité. En hiver, celle-ci est fréquente au démarrage en raison de l’important différentiel de températures entre le chaud du moteur et le froid du climat. Pas d’inquiétude donc dans ce cas, mais si cette couleur blanche persiste, c’est qu’il y a un souci au niveau du système de refroidissement ou du joint de culasse.

Une fumée noire est, elle, synonyme de combustion trop grasse. La cause est régulièrement d’origine électrique. En plus d’être très polluant et toxique, ce désagrément peut être très néfaste pour votre automobile. Dirigez-vous au plus vite chez un garagiste. Enfin, si la fumée est bleue, c’est que l’huile est entrée dans la chambre de combustion. Un guide pratique répertorie les bons comportements à adopter quel que soit votre problème de pot d’échappement.

Des freins qui répondent mal

Il n’est pas rare d’entendre un sifflement au moment du freinage, cela signifie tout simplement que les plaquettes de freins sont usées et qu’il faut sérieusement songer à les remplacer. Si votre véhicule à tendance à freiner tout seul et qu’une odeur de chaud se dégage, méfiance. Cela annonce un système de freins grippé et la répétition de surchauffe peut même parfois conduire à ce que l’automobile prenne feu.

Si vous avez de plus en plus de mal à appuyer sur la pédale et que le freinage est insatisfaisant, il peut s’agir d’une prise d’air au niveau du tuyau de dépression. Notez qu’il est également important de vidanger régulièrement son circuit de freinage pour éviter de se retrouver dans la situation critique de freins qui ne répondent plus.

Problème de boîte de vitesses

Si vous ressentez des vibrations soutenues au niveau du levier de vitesse, c’est qu’un des roulements de votre véhicule est usé. Prenez les mesures nécessaires avant que la boîte de vitesse toute entière ne cède. Si vous éprouvez des difficultés à passer les vitesses, il peut s’agir d’un manque d’huile. Commencez par faire la vidange, si le problème persiste, la boîte est en question.

Bon à savoir, si un jour votre embrayage vous lâche, sachez qu’il est possible de s’en passer momentanément. Pour cela, il vous suffit de changer le rapport au bon moment. Passez la vitesse sans forcer et relâchez légèrement l’accélérateur. Attention, ce mode de conduite ne doit être utilisé que de manière provisoire, juste à l’instant de la panne constatée. Rendez-vous le plus vite possible chez un réparateur pour changer votre embrayage défectueux.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité