December 16, 2018

Boufbowl, mi-rugby mi-MMA dans le Krosmoz

S’il est à la base de (très bons) jeux de société, l’éditeur Ankama est aussi (et avant tout) actif sur la scène des jeux-vidéo où il a notamment développé les acclamés Dofus et Wakfu. Ces deux jeux prennent place dans l’univers imaginaire du Krosmoz et le jeu de société dont nous allons vous parler se situe à la jonction des deux univers avec lesquels jongle Ankama car il va vous mettre à la tête d’une équipe de Boufbowl, le sport le plus célèbre du Krosmoz ! Vous avez suivi ? Non ? Ce n’est pas grave, contentez-vous d’attraper la boufballe et courrez !

Sur terre, on aime le foot mais dans le Krosmoz, on ne jure que par le Boufbowl, un sport autrement plus brutal engagé ! Sans vouloir juger, on peut vous dire que le coup de boule de Zizou ou Suarez qui mange un steak d’épaule sur Chiellini, ce serait passé crème au Boufbowl. Ici, on ne se roule pas par terre, ou seulement quand on est K.O. Bienvenue dans une discipline délicieusement féroce et agréablement brutale où tous les coups sont permis (oui, même les tacles à la gorge).

Le Boufbowl est donc un subtil mélange de rugby, de football et de MMA où la stratégie se révélera aussi importante que la puissance. En votre qualité de coach, vous disposez de cinq joueurs (deux coureurs, deux cogneurs et un passeur) et votre objectif est simple : marquer deux essais avant votre adversaire. Pour y parvenir, il faudra compter sur les qualités intrinsèques de vos joueurs, tenter d’étourdir (voire mieux, de blesser) ceux de votre adversaire, utiliser à bon escient vos cartes action mais aussi gagner la ferveur de la foule qui pourra se montrer décisive en vue de la victoire finale.

Reconnaissons-le, notre premier match de Boufbowl s’est révélé assez hésitant. Tout comme le coach adverse, nous avons effectué nos premières actions et nos premières prises de risques à tâtons, le temps d’appréhender les règles et les subtilités de cette nouvelle discipline. Néanmoins, très vite, les parties s’enchainent et les coaches jouent mieux, plus vite et de façon plus retorse, laissant apparaître tout le potentiel du jeu. Très clairement, le Boufbowl gagne à être pratiqué car avec un peu d’entrainement, on parvient à enchainer les interceptions, à déborder son adversaire et surtout à mieux lui asséner des cartes action décisives. Dans les matches de Boufbowl, il y a donc de la tension, de la nervosité mais surtout une belle dose de fun.

En ce qui concerne le matos, on peut dire qu’Ankama a fait les choses bien ! Le plateau représente bien entendu le terrain mais il est accompagné de tribunes et même d’une tour à dés où l’on peut inscrire le score. Les dix joueurs sont quant à eux des figurines peintes d’excellente qualité qu’on prend un réel plaisir à déplacer dans les zones de jeu. Et pas que dans les zones de jeu d’ailleurs puisqu’elles sont compatibles avec les autres jeux de la gamme Krosmaster. C’est évidemment un énorme point positif car ça vous permettra (entre autres) de voir si vos joueurs se débrouillent aussi bien dans l’arène Krosmaster que sur un terrain de Boufbowl !

Pour conclure, et car nous entendons déjà la foule gronder, un seul conseil : affûtez vos talents (et vos griffes), le match de Boufbowl va bientôt débuter !

Boufbowl, un jeu signé Ankama

Nombre de joueurs : 2

Âge : à partir de 10 ans

Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

Boufbowl

La clameur de la foule est comme une douce musique à vos oreilles. La boufballe est là, dans les mains d’un adversaire qui s’apprête à réaliser une passe. Qu’allez-vous faire ? Tenter l’interception ou le tacler brutalement ? Bienvenue dans un match de Boufbowl, le sport le plus célèbre du Krosmoz !
8
Précédent «
Suivant »

1 Commentaire

  1. Ping Trool Park, le jeu qui sent bon la barbe à papa • Conso-Mag

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité