November 16, 2018

Chronicles of Crime, l’enquête interactive sur plateau (si, si !)

Attention, les petits gars de Lucky Duck Games nous arrivent avec un véritable ovni ludique : Chronicles of Crime. Il s’agit d’un jeu d’enquêtes interactif faisant appel à la réalité virtuelle mais aussi sur plateau et avec des cartes. Oui, tout ça en même temps ! Et ça marche (mais alors vraiment bien) ! Compte-rendu de nos premiers pas en qualité de bobbies inspecteurs de Scotland Yard.

Il pleut sur Londres, et comme souvent quand il pleut, on patauge. Enfin surtout Scotland Yard où le bureau du Commissaire Doyle déborde d’affaires urgentes. Alors, celui-ci fait appel à vous, son inspecteur émérite, pour résoudre quelques-uns des cas les plus obscurs. Votre première enquête vous conduira à Hyde Park où il semblerait qu’une jeune femme vienne d’être assassinée. Le jardinier qui a découvert le corps attend vos questions mais peut-être que vous et votre équipe préférerez inspecter la scène de crime d’abord…

Qui a dit iSherlock Holmes ?

Chronicles of Crime est donc un jeu coopératif qui glissera les joueurs dans la peau d’inspecteurs de Scotland Yard. Pour chaque scénario, ceux-ci devront élucider l’affaire et marqueront des points en fonction du temps qu’ils auront mis à la résoudre mais aussi en fonction des différents indices et preuves accablantes qu’ils auront pu collecter. Ok, tout ça semble très prometteur mais concrètement, comment joue-t-on ? Eh bien justement, pour être à la hauteur des ambitions affichées par le jeu, Lucky Duck Games a choisi la voie de l’immersion et de l’innovation. Pour notre plus grand plaisir.

S’il dispose d’un plateau où viendront se ranger les cartes indices et les différents lieux rencontrés au cours de l’enquête, Chronicles of Crime est avant tout un jeu interactif. Grâce à l’application dédiée et à une ingénieuse paire de lunettes à réalité virtuelle (optionnelle mais chaudement recommandée) dans laquelle vous pourrez glisser votre smartphone, le jeu vous entrainera littéralement au cœur des scènes de crime et d’autres lieux. Une fois plongé dans celle-ci, vous devrez en inspecter les moindres recoins à la recherche d’indices qui pourraient faire avancer votre enquête. Mais ce n’est évidemment pas tout. Chaque carte dispose d’un QR Code que vous pourrez scanner et ainsi interroger n’importe quel personnage (témoin ou suspect) sur n’importe quel autre personnage ou indice que vous auriez découvert. En plus, les différentes ressources de Scotland Yard seront à votre disposition et il vous sera possible de contacter le laboratoire scientifique, l’institut médico-légal, l’expert criminologue et même de faire appel à un hacker pour bidouiller les trucs électroniques sur lesquels vous aurez mis la main. Ne négligez pas ces collègues (même s’ils restent planqués bien au chaud dans leur bureau ou leur morgue), ils vous seront d’une aide précieuse dans la résolution de votre affaire.

Un jeu doublement interactif

Chronicles of Crime est donc interactif par son mode de jeu qui vous plonge dans l’ère numérique mais il est également diablement interactif par les échanges qu’il va engendrer au sein de l’équipe d’enquêteurs. La petite idée bien maligne du jeu est la gestion du temps. Bien évidemment, celui-ci passe au fur et à mesure de l’enquête et a des incidences sur elle. Une fois la nuit tombée, vous ne trouverez plus vos témoins sur leur lieu de travail mais bien à leur domicile et puis, la fréquentation de certains lieux peut évidemment varier en fonction de l’heure qu’il est. Ceci dit, si le temps passe, il ne s’égrène pas vraiment en temps réel. C’est-à-dire que ce sont vos actions et vos déplacements qui vont faire avancer le temps, laissant ainsi tout le loisir aux enquêteurs de discuter des actions à entreprendre sans avoir les yeux rivés sur le chronomètre. Et des discussions, faites-nous confiance, il y en aura. C’est aussi ça qui apporte une réelle plus-value au jeu. Les joueurs vont prendre le temps de discuter des indices, donner leur avis sur tel ou tel suspect, se lancer dans des cascades de déductions, plaider pour un appel à un spécialiste, … Bref, l’enquête va se vivre et se résoudre en groupe.

Donner à ce point une place à la réalité virtuelle et aux nouvelles technologies dans un jeu de société était un pari audacieux. Il est sans conteste réussi. Chronicles of Crime se révèle un jeu innovant qui saura offrir aux joueurs une expérience ludique complètement nouvelle. Cette place prépondérante des nouvelles technologies ne freine en rien la mécanique du jeu. Au contraire, elle la rend plus intense et, bien entendu, plus immersive.

Alors évidemment, le seul bémol de ce type de jeu est sa rejouabilité limitée. Une fois les enquêtes résolues, on n’y reviendra que très peu, même dans l’optique d’améliorer son score (hormis les amnésiques, qui relit un roman policier dont il connaît l’issue ?). Cela dit, le prix de base du jeu est très abordable et il contient un tutoriel et cinq scénarii qui entraîneront déjà les apprentis enquêteurs dans de longues heures de jeu. De plus, il se murmure avec insistance que l’équipe de Lucky Duck Games travaille sur de nouvelles enquêtes qui mettront nos capacités de déduction à rude épreuve. Nous sommes évidemment demandeurs ! De ça et d’un pudding (car les enquêteurs anglais ne se contentent pas d’un donut).

Chronicles of Crime, un jeu de David Cicurel édité par Lucky Duck Games

Nombre de joueurs : 1 à 4

Âge : à partir de 12 ans

Durée moyenne d’une partie : 60 à 90 minutes

Chronicles of Crime

Et si vous vous plongiez dans une scène de crime ? Et par plonger, on entend réellement plonger. Grâce à la réalité virtuelle et à l’omniprésente application qui lui est dédiée, Chronicles of Crime va vous entrainer dans une expérience de jeu complètement nouvelle. Bienvenue à Scotland Yard !
8.5
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité