Mystery House, enfermés au cœur de l’enfermement

En cette période de confinement, nous nous sentions (presque) trop libres de nos mouvements, alors nous nous sommes lancés dans un escape game signé Cranio Creations (à qui l’on doit le très bon une Histoire de Pirates), édité par Gigamic et pour le moins original : Mystery House. Alors, prêts à arpenter les couloirs maudits et labyrinthiques d’un manoir hanté ?

Du bout de trottoir herbeux sur lequel vous vous tenez, vous observez avec appréhension le manoir victorien abandonné qui nourrit les légendes de votre petite ville. En retour, la vieille bâtisse semble poser sur vous un regard menaçant tout en vous mettant au défi d’oser franchir les barreaux tordus du portail rouillé qui en interdisait jadis l’accès. D’aucuns disent que le manoir est un passage reliant des milliers d’univers parallèles entre eux alors que d’autres le croient simplement maudit. Ce qui est sûr, en tout cas à en croire les rumeurs, c’est que très peu de ceux qui en ont franchi le seuil en sont revenus. Alors qu’un long frisson vous parcourt l’échine, vous vous glissez entre les barreaux de fer et posez le pied parmi les herbes folles qui peuplent le jardin du manoir. Déjà, vous sentez le pouvoir maléfique de la demeure s’insinuer en vous…

La porte est fermée ? Jetons un œil par la fenêtre…

Mystery House est un escape game qui, comme tout jeu de ce type, est coopératif et consistera à observer, déduire et résoudre des énigmes dans un temps imparti pour espérer triompher du défi qui vous est proposé. Tout commence donc par le choix d’un scénario et la boîte de base en contient deux. Le premier vous entraînera dans les méandres d’un mystérieux labyrinthe, peuplé de créatures étranges et regorgeant d’objets magiques tandis que le second, un poil plus difficile, vous mettra face aux secrets de famille de la famille Vernet dont les membres, de génération en génération, se sont transmis les clefs de cette angoissante demeure.

Jusque-là, rien d’inhabituel pour un jeu d’escape game mais Mystery House a ceci de particulier qu’il propose le premier escape game en trois dimensions. En effet, ici, c’est la boîte de jeu en elle-même qui se transforme en manoir maudit. Les murs (comprenez les côtés de la boîte) sont percés de fenêtres et la mise en place du jeu demande d’insérer de nombreuses tuiles en carton dans les fentes prévues à cet effet sur la partie supérieure. Résultat, une fois le jeu installé, vous avez devant vous un manoir au travers des fenêtres duquel vous allez devoir regarder pour tenter de trouver des indices qui vous aideront à en percer le mystère. Quand vous pensez avoir repéré quelque chose d’utile ou d’important, vous introduisez le numéro de la tuile dans l’application puis vous choisissez parmi une liste de mots proposés celui qui correspond à ce que vous pensez avoir découvert. De la sorte, vous gagnerez des cartes indices et vous serez même appelés à enlever certaines tuiles du jeu, laissant apparaître de nouvelles pièces du manoir à votre regard curieux.

Cerveaux en surchauffe pour voyeurs invités

Mystery House surprend d’emblée par l’originalité de son concept, ce qui n’est pas peu dire tant il est difficile d’innover dans le domaine des escape games. L’idée de proposer une maison dans laquelle se déroule le scénario est osée et fonctionne bien. Cela dit, elle vient aussi avec son lot de contraintes, c’est-à-dire qu’il n’est pas toujours aisé de distinguer précisément les détails des tuiles et que s’armer d’une lampe de poche sera plus que nécessaire pour s’assurer de ne pas laisser un indice en chemin. De la même façon, le format du jeu n’est pas toujours confortable et il est recommandé de bien surélever la boîte afin de la placer à hauteur des yeux. Faites-nous confiance, ça vous évitera quelques contorsions malhabiles.

En dehors de ces deux petits bémols, Mystery House gagne clairement à être joué. A l’image du jeu en lui-même, les scénarios ne manquent pas d’originalité et se révèlent efficaces. Les énigmes représentent un réel challenge pour les joueurs tout en restant extrêmement ludiques. Concernant ses atours, le matériel y est soigné et le jeu est bien soutenu par une application essentielle mais discrète et intuitive. Il en ressort un jeu plaisant et réellement immersif. Certes, la boîte de base ne contient « que » deux scénarios mais est aussi proposée à un prix modique (environ 30 €) et constituera le socle des prochaines extensions que ne manqueront pas de fleurir sur les étals.

Bref, Mystery House est une expérience ludique qui, si elle n’est pas exempte de petits défauts, les compense allègrement par ses nombreuses qualités, au premier rang desquelles son originalité. A n’en pas douter, il se montrera capable de séduire tant les amateurs d’escape games que les néophytes en la matière.

Mystery House, un jeu d’Antonio Tinto, illustré par Allesandro Paviolo et Daniela Giubellin, édité par Cranio Creations pour l’édition originale et par Gigamic pour l’édition française.

Nombre de joueurs : 1 à 5

Âge : dès 12 ans

Durée moyenne d’une partie : 60 minutes

Acheter Mystery House : 29,90 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.