Saint-Chinian Éclats de Schistes de la Cave de Roquebrun

On avait déjà eu la chance de découvrir la Cave de Roquebrun au travers de sa Cuvée R Premium, que l’on a pu goûter un peu plus tôt cette année. A l’approche des fêtes de fin d’année, nous avons pu nous essayer à deux nouvelles bouteilles. On vous en parle. 

Petit rappel pour ceux qui n’étaient pas de la partie cet été : la Cave de Roquebrun a été créée en 1967, et se situe dans le Parc Régional du Haut Languedoc, pas très loin de Béziers. Bénéficiant d’un micro-climat qui lui vaut le surnom de « petit Nice de l’Hérault », la région de Roquebrun dispose en outre de sols particulièrement propices à la vigne.

Nous avons pu essayer deux bouteilles des cuvées Éclats de Schistes. Une bouteille de rouge de 2016, et une de blanc de 2017. Disponible toutes deux au prix conseillé de 10,95€ (vous pouvez les retrouver chez Carrefour notamment), ces deux bouteilles ont connu une pluie de récompenses. La cave a décidé de ne récolter que des vieilles vignes pour la création de ces deux vins, produisant un pur concentré de nectar.

  

Si nous ne devions en choisir qu’une, nous aurions une petite préférence pour le rouge, que nous avons débouché à l’occasion d’une petite soirée charcuteries, fromages et vins (tout comme la bouteille de blanc, d’ailleurs). Celui-ci se marie parfaitement avec des fromages à pâtes dures, et révèle ses arômes intenses de fruits noirs et d’épices. Certains d’entre nous y ont également décelé de petites notes de poivre et de cacao. Voilà qui n’est sans doute pas étranger aux nombreuses récompenses remportées, parmi lesquelles, en vrac, on retrouve la Médaille d’Or au Concours des Vinalies Internationales 2019, la Médaille d’Or au coucours Challenge International du Vin 2019 ou encore la première place du concours des Féminalise de Beaune 2019.

Côté blanc, nous sommes en présence d’un vin disposant d’un nez riche en notes de noisettes grillées et de fleurs blanches, laissant sa place à une bouche équilibrée, aux arômes d’agrumes et de fruits à noyaux.

Bref, en un mot comme en cent, nous avons une nouvelle fois été conquis par ces deux bouteilles de la Cave de Roquebrun, que nous ne saurions que trop vous recommander.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.