Terrors of London : hantez, épouvantez, … jouez !

Après nous avoir entraînés en plein cœur du Far West pour quelques échanges polis de coups de feu, Kolossal Games (toujours localisé par Matagot) nous propose aujourd’hui une excursion dans les bas-fonds terrifiants et les ruelles obscures du Londres de l’époque victorienne. Sur votre gauche, une goule assoiffée de sang et sur votre droite une gargouille toute prête à fondre sur sa proie… N’oubliez pas le guide !

De manière générale, on a tendance à penser que la principale source de terreur pour les londoniens en pleine époque victorienne était le Brexit Jack l’Eventreur. Pourtant, il se murmure avec insistance que ce triste personnage n’a en fait été créé que comme écran de fumée pour détourner l’attention du peuple d’une guerre sans merci qui mettait à feu et à sang (surtout à sang) les ruelles sordides de la capitale britannique. Elle opposait (et oppose encore) quatre factions : Les Mortels, les Bêtes, Les Esprits et les Morts-Vivants ! Il est peut-être l’heure de vous salir les mains…

Un jeu qui glace le sang… Avec une goule ou deux goules ?

Terrors of London est un jeu compétitif de deck-building dans lequel chaque joueur incarne un Overlord, comprenez le chef incontesté, puissant, tyrannique et un peu mégalo d’une des quatre factions belligérantes. Le but de chacun sera évidemment de réduire à zéro la santé de ses adversaires et pour y parvenir, il disposera de tout un panel de créatures immondes, de reliques maudites, de pouvoirs dévastateurs et d’acolytes serviles.

Sur le principe, Terrors of London demeure un deck-building d’affrontement assez classique. Le petit twist qu’il introduit et qui fait son originalité est la possibilité de constituer des hordes de créatures. Pour y arriver, il faut disposer dans sa main de cartes compatibles, c’est-à-dire dont les symboles coïncident. En constituant une horde, vous pourrez déclencher de nouveaux effets parfois dévastateurs. Ou quand les maîtres des enfers se muent en maîtres du combo…

Une très jolie laideur (oui, nous avons une parfaite maîtrise de l’oxymore)

Sans révolutionner l’univers des jeux de deck-building, Terrors of London demeure un jeu agréable, offrant des parties rapides et dynamiques. Les combos s’enchaînent et les coups portés aux Overlords pleuvent. Nous avons apprécié que chaque Overlord dispose d’un pouvoir spécial et de cartes Influence qui lui sont propres. Cela apporte un peu d’asymétrie au jeu et permet d’en augmenter la rejouabilité. Nous avons également été séduits par l’univers graphique des cartes qui plonge véritablement les joueurs dans une époque victorienne horrifique. Les règles en sont facilement assimilables (même si le livret les expliquant demeure perfectible) et permettent donc une prise en main rapide.

Il est encore à noter que deux extensions sont d’ores et déjà disponibles (The Reptile Tomb et Servant of the Black Gate) et apportent de nouvelles créatures, de nouvelles reliques et même pour l’une d’elles, de nouveaux Overlords.

Alors, plutôt Team Methuselah le Chancelier de la Mort ou Team Azazaël le Maître du Mal ?

Terrors of London, un jeu de Brad Pye, illustré par Ryan Pye, édité par Kolossal Games et localisé en français par Matagot.

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : dès 14 ans

Durée moyenne d’une partie : 20 à 40 minutes

Acheter Terrors of London : 18,90 €

Acheter Terrors of London – The Reptile Tomb : 10,90 €

Acheter Terrors of London – Servants of the Black Gate : 14,95 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.