Dungeon Academy, l’école des Héros

Dans la (très large) gamme des jeux proposés par Matagot, on trouve aussi bien des jeux pour joueurs confirmés (comme Aeon’s End ou plus récemment Root) que des jeux destinés à un public plus large (comme Bahamas). Dans cette seconde catégorie, l’éditeur touche-à-tout nous proposera dans quelques jours Dungeon Academy, un jeu qui vous mettra dans la peau d’un apprenti héros. A l’approche de la rentrée officielle, nous avons eu la chance de visiter ludiquement cette étrange école…

Alors que vous aviez le talent pour devenir scribe et que vos parents vous poussaient à suivre de longues (et fastidieuses) études de rebouteux, vous avez choisi une voie professionnelle très différente : une carrière de héros. Seulement voilà, contrairement aux idées reçues, on ne devient pas héros du jour au lendemain. Pour acquérir ce titre prestigieux, il faut avoir fait ses preuves au sein de la Dungeon Academy, la seule école des champions dont les diplômes sont reconnus dans tout le royaume. Aussi, à l’heure de la rentrée scolaire, vous vous présentez plein d’entrain (et d’appréhension) aux portes du donjon qui fait office de salle de classe. Il se murmure que celui-ci renferme autant de fabuleux trésors que d’effroyables fantômes…

Un cheval dé ! Mon royaume pour un cheval dé ! Et de préférence favorable…

Dans Dungeon Academy, chaque joueur va donc incarner un apprenti héros. Du barbare au mage en passant par la rôdeuse, chacun d’entre eux disposera d’une capacité particulière et devra en faire bon usage pour glaner un maximum de points de gloire au cours de ses pérégrinations dans les quatre étages que compte le donjon.

Pour chacune des quatre manches (une par étage), les joueurs vont lancer les 16 dés dans le toit du donjon puis le couvrir et enfin le retourner. Les dés ainsi dévoilés représenteront les défis qui se dresseront face aux joueurs pour la manche. Muni de sa fiche Aventure personnelle (sur laquelle apparaît le plan du donjon), chaque joueur va choisir un point d’accès et tracer à l’aide d’un crayon le chemin qu’il souhaite emprunter. Pour ce faire, il n’aura qu’un temps limité et chaque dé traversé représentera un monstre combattu ou une potion glanée au cœur du donjon. Impérativement, le trajet choisi devra ressortir du donjon (on compte trop de héros perdus qui errent désormais sans but dans les travées de l’école). A la clef, des points de gloire mais aussi de somptueux trésors.

En effet, les trajets des différents joueurs vont être vérifiés afin de s’assurer que, faute de mana ou de point de vie, aucun héros n’a péri dans les sordides couloirs du donjon. Ceux qui s’en sont sortis gagneront une (toujours utile) carte trésor et pourront choisir la quête qu’ils ont accomplie à ce niveau (c’est-à-dire gagner des points de gloire pour chaque monstre d’un certain type éliminé). A la fin, celui qui a le plus de points est adoubé comme un vrai héros et obtient le droit d’aller (probablement) mourir sous les flammes d’un dragon furieux.

Roll & Write ? Pick & Fight !

Dungeon Academy a l’avantage considérable de présenter des règles simples et une mécanique facilement assimilable. Il est donc très facile à sortir et ce, même avec des joueurs débutants autour de la table. Il offre des parties rapides, dynamiques et toujours teintées de fun. De plus, et pour ne rien gâcher, il jouit d’une belle direction artistique et les illustrations très cartoon signées Régis Torres donnent une furieuse envie de s’y plonger. Le petit plus, l’auteur (Julian Allain) n’a pas oublié d’intégrer au jeu deux petits dés particuliers (le dé boss et le dé labyrinthe) pour ajouter un peu de piment à vos sessions ludiques au cœur du donjon.

Bref, Dungeon Academy, ça sort le 30 août (oui, dans 10 jours). Ressentez-vous le vibrant appel de l’aventure ?

Dungeon Academy, un jeu de Julian Allain, illustré par Régis Torres et édité par Matagot.

Nombre de joueurs : 1 à 6

Âge : dès 10 ans

Durée moyenne d’une partie : 20 minutes

Acheter Dungeon Academy : 29,90 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.