April 27, 2018

DC Comics, le jeu de deck-building

Connaissez-vous l’adage : « Soyez toujours vous-même à moins que vous ne puissiez être Batman, alors soyez toujours Batman » ? Et bien celui-ci n’a jamais été aussi réel. Grâce à Don’t Panic Games, le jeu de deck-building centré sur l’univers DC Comics débarque (enfin) en français ! Êtes-vous prêts à intégrer la Justice League ?

Avant toute chose, débutons cet article par une petite piqûre de rappel. Un jeu de deck-building (on vous en a déjà parlé ici et ici) est un jeu où chaque joueur dispose d’un certain nombre de cartes de départ, en dévoile les cinq premières, en résout les effets, en achète de nouvelles (issues d’un deck commun) et place le tout dans sa défausse. Puis, on recommence jusqu’à ce que les joueurs aient atteint leur but, en l’occurrence triompher des super-vilains.

Le premier défi qui s’offre à vous quand vous débutez une partie de DC Comics est bien évidemment celui du choix de départ. Si tous les héros commencent avec un deck identique composé de quelques coups de poing et de quelques cartes sans effet (et oui, même les super-héros sont parfois vulnérables), chacun dispose d’une capacité unique et il faut donc choisir entre Batman et son amour des équipements high-tech, Superman et sa force herculéenne, Flash et son aptitude à prendre ses ennemis (et ses coéquipiers) de vitesse ou encore Wonderwoman, Aquaman, Cyborg ou Green Lantern. On peut vous l’avouer, choisir, c’est renoncer et on se surprend à vouloir enchainer les parties pour avoir le plaisir d’incarner chacun des différents héros.

BatGérard, WonderJosiane et AquaJean-Pierre : aussi rivaux que coéquipiers

Contrairement à ce à quoi nous aurions pu nous attendre, DC Comics deck-building n’est pas un jeu coopératif. Si le but ultime de tous les joueurs est de venir à bout de la coalition de super-vilains qui s’est formée et donc de fesser les Lex Luthor, Joker et autres Ra’s al Ghul qui se dresseront sur votre route, il vous faudra réussir à le faire en ayant un maximum de points de victoire quand le dernier grand méchant succombera. Pour y parvenir, vous devrez dépenser des points de puissance pour acquérir les meilleures cartes du deck commun. Parmi celles-ci, vous pourrez bien entendu obtenir des super-pouvoirs mais également recruter des alliés voire vaincre des méchants mineurs (et ainsi les rallier à votre cause et les utiliser pour pourrir le deck de vos adversaires par exemple). Chacune de ces cartes vaut un certain nombre de points de victoire et quand le deck des super-vilains est épuisé, chaque joueur additionne l’ensemble de ses points pour déterminer son score final.

Bien évidemment, l’immense force de DC Comics deck-building réside dans sa thématique. L’univers DC Comics est aussi porteur que vendeur et aurait pu suffire à assurer le succès du jeu mais, et c’est tout à leur honneur, les éditeurs ne se sont pas contentés d’offrir une coquille vide à l’habillage aguicheur. Au contraire, DC Comics deck-building séduit par sa mécanique (même si elle reste classique) mais aussi par la diversité qu’il renferme. Les cartes sont nombreuses et variées et on prend énormément de plaisir à les découvrir au fur et à mesure puis à les utiliser. Avouons sans honte le côté jubilatoire de voir Harley Quinn ou l’Homme-Mystère rejoindre notre deck, d’enrôler Green Arrow pour nous aider dans notre lutte, de s’installer dans la batcave ou de s’équiper du lasso de vérité. Enfin, un autre élément qui nous a beaucoup plu est que toutes les illustrations sont respectueuses des comics originaux. Vous l’aurez compris, c’est une autre façon de dire qu’elles sont tout simplement superbes !

En conclusion, DC Comics deck-building est un jeu aussi équilibré que réussi et promet de longues heures de plaisir à tous les fans (et pas qu’à eux, d’ailleurs). Le petit plus, il existe plusieurs extensions au jeu de base et, dans son infinie bienveillance, Don’t Panic Games vient d’en commercialiser une en français. Il s’agit de Crisis et nous essayerons de vous en parler très prochainement.

DC Comics deck-building, un jeu signé Don’t Panic Games

Âge : à partir de 10 ans

Nombre de joueurs : 2 à 5

Durée moyenne d’une partie : 30 minutes à 1 heure

DC Comics, le jeu de deck-building

Il est temps de dévoiler le costume de super-héros qui se cache sous votre chemise (ou chemisier). D’ailleurs, ne serait-ce pas le Joker et Ra’s al Ghul qui complotent un peu plus loin ? Allez-vous vraiment laisser cet arrogant d’Aquaman s’octroyer tout le mérite de leur défaite ? En piste, super-héros !
8.5
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité