Yum Yum Island : Air Pélican en mode aide humanitaire

A l’instar de Iello avec Loki ou de Ludonaute avec Ludicorn, l’éditeur Space Cowboys dispose désormais lui-aussi d’un label consacré aux jeux à destination d’un jeune public : Space Cow. Et quand on sait la qualité des jeux édités par la maison-mère (T.I.M.E. Stories, Unlock, …), les jeunes parents ne pouvaient que se frotter les mains à l’idée de l’apparition de ce nouveau-venu sur la scène ludique. Pour leur premier jeu, les équipes des vaches spatiales nous glissent dans la peau d’un charitable pélican. Décollage immédiat…

Sur Yum Yum Island, la vie s’écoulait paisiblement au rythme du clapotis des vagues. Les animaux qui y vivaient jouissaient chaque jour de la profusion de nourriture offerte par l’île et ils y faisaient si régulièrement bombance que la réputation de leurs joyeuses agapes dépassa vite les frontières maritimes de leur petite île. Ce faisant, elle arriva aux (énormes) oreilles de Ferdinand le Géant qui, comme tout géant, était à chaque instant tenaillé par une insatiable faim. Très vite, les ressources jadis luxuriantes de l’île ne résistèrent plus à l’appétit gargantuesque de Ferdinand et les pauvres animaux pris au piège sur une île désormais infertile n’eurent d’autre choix que de lancer une bouteille à la mer. Ce SOS, les pélicans le réceptionnèrent et ils décidèrent de porter secours aux Yum-Yumiens. Une tortue géante fût affrétée et déjà, les premières escadrilles de ravitaillement purent prendre leur envol.

A gauche ! Plus bas ! Trop tard…

Yum Yum Island se présente donc comme un jeu coopératif dans lequel les joueurs vont incarner des pélicans chargés de ravitailler en nourriture les animaux de l’île. Une mission facile pour un pélican adroit, surtout si le temps est clair. Sauf que là, justement, un épais brouillard nappe l’île de Yum Yum et les pélicans vont donc être contraints de réaliser leurs largages à l’aveugle… Ça se complique.

Dans Yum Yum Island, les joueurs vont sélectionner cinq ou six animaux sur les douze proposés dans la boîte et ils vont les placer autour d’un géant Ferdinand très occupé à faire la sieste (au milieu des palmiers, ce qui pourra vous aider dans vos tentatives de parachutage). Ensuite, et à tour de rôle, chaque joueur tâchera d’aller nourrir un animal. Pour ce faire, il lancera le dé qui lui indiquera s’il pourra profiter des conseils (parfois) judicieux de ses coéquipiers ou s’il devra se débrouiller seul. Ensuite, il désignera l’animal visé et enfilera le masque opaque. Désormais aveugle, il prendra des jetons Nourriture sur la tortue géante et, en suivant (ou non) les indications des autres joueurs, tentera de les larguer directement dans la gueule de l’animal visé. S’il y parvient, tant mieux, l’animal est sauvé (ou presque) mais attention, tout jeton de nourriture qui n’a pas parfaitement atteint sa cible atterrira dans le gosier de Ferdinand le Gourmand. Si celui-ci est rempli avant que tous les animaux ne soient sauvés, la partie est perdue.

Fun, original et très coopératif

Disons-le sans ambages, Yum Yum Island est une excellente surprise à plus d’un titre. Déjà, le matériel qu’il propose est d’une remarquable qualité. Le carton utilisé est particulièrement épais et il résistera facilement à l’assaut des petites mains (même les moins délicates d’entre elles). Il est en outre doté d’illustrations très réussies qui plairont instantanément aux jeunes joueurs et qui leur permettront de se mettre rapidement dans l’ambiance du jeu.

Ensuite, sa mécanique est à la fois fun et originale. Le plaisir est immédiat, tant chez les grands que chez les petits, et la bonne humeur s’invite elle-aussi très vite sur Yum Yum Island. L’idée est originale, très bien mise en place et bénéficie de quelques ajouts subtils dans le fun (comme les pouvoirs spéciaux des animaux qui se déclenchent dès qu’ils sont sauvés). Sans avoir l’air d’y toucher, Yum Yum Island fait travailler les enfants sur leur perception dans l’espace et surtout, il les pousse à coopérer réellement. Généralement, dans les jeux coopératifs, les joueurs jouent ensemble et gagnent ou perdent ensemble mais il leur est rarement donné l’occasion d’influer positivement sur le jeu d’un coéquipier. Ici, on intervient directement sur la mission de sauvetage d’un coéquipélican et pour peu qu’elle soit un succès, la cohésion du groupe s’en trouve renforcée.

Bref, Yum Yum Island, c’est un jeu aussi fun qu’original et de plus doté d’un matériel coloré et magnifique. Indéniablement, Space Cow réussit (brillamment) son examen d’entrée dans l’univers ludique des jeunes joueurs !

Yum Yum Island, un jeu de Laurent Escoffier, illustré par Julien Loïs, édité par Space Cow et distribué par Asmodée.

Nombre de joueurs : 2 à 5

Âge : dès 6 ans

Durée moyenne d’une partie : 20 minutes

Acheter Yum Yum Island : 22,50 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.